• sam. Avr 20th, 2024

Les transports des biens et passagers à bord des véhicules ou des motos travaillant hors-loi vont être sévèrement sanctionnés

ByAdministrateur

Nov 17, 2023

RUMONGE, 7 nov (ABP) – Les transporteurs des biens et passagers œuvrant à Rumonge  travaillant hors la loi seront accusés de rébellion une fois capturés. C’est l’une des mesures prises dans une réunion de sécurité tenue, lundi, le 6 novembre 2023, par le gouverneur de la province Rumonge, Léonard Niyonsaba à l’intention des membres du conseil provincial de sécurité, du corps de sécurité et des administratifs à la base.

Lors de cette réunion, le gouverneur Niyonsaba a fait savoir que la sécurité est au bon fixe dans toutes les communes de la province, sauf quelques cas de vol signalés dans les ménages et palmeraies ainsi que les trafiquants et consommateurs des drogues qui s’observent dans quelques localités. D’autres obstacles signalés, lors de cette réunion, pouvant perturber la sécurité sont entre autres, le commerce frauduleux et les chauffeurs des motos et véhicules qui travaillent sans permis de conduire ou sans documents de ces moyens de transport, et transportent des passagers dont le nombre dépasse celui connu par la loi. Cela occasionne des accidents.

Au cours de cette réunion, le gouverneur de la province Rumonge a invité tout un chacun à proposer des solutions afin que la sécurité soit garantie. Ainsi, tous les participants ont convergé sur la consolidation de la quadrilogie est à dire la collaboration étroite entre les forces de sécurité, l’administration, la population et la justice. Les administratifs à la base sont interpellés à suivre de près tout mouvement suspect dans leurs entités afin, de lutter contre la fraude.

Concernant la circulation routière, les  transporteurs à bord des motos ou des véhicules qui seront appréhendés  en train de travailler hors-loi seront accusés de rébellion. La population et l’administration à la base sont appelées à la surveillance et prendre des images des contrevenants pour les transférer aux membres de l’administration et des corps de sécurité.

Signalons que cette réunion a connu la participation des  membres du conseil provincial de sécurité, les administrateurs communaux, les chefs des zones et chefs collinaires ainsi qu’un représentant des notables de chaque colline.