• lun. Fév 26th, 2024

Descente de la délégation du ministre en charge des droits de l’homme à la colline Nyagisozi pour la pacification

ByAdministrateur

Nov 30, 2023

MURAMVYA, 28 nov (ABP) – La délégation conduite par le directeur général  des droits de l’homme, M. Désiré Harimenshi a effectué vendredi  le 24 novembre 2023, une descente sur la colline Nyagisozi en commune Kiganda de la province Muramvya (centre-ouest), pour une mission de pacification entre la population de la  communauté batwa  et les citoyens en conflit foncier avec cette communauté.

En effet, la délégation est arrivée sur la colline Nyagisozi dans l’après-midi au moment où la population de la  communauté batwa de cette localité s’était retirée vers la colline voisine de Matyazo. L’autre partie en conflit  foncier ouvert  était disponible pour être écoutée, a noté l’ABP sur place.

M. Harimenshi, a dû appeler et parler au téléphone avec un des sages des Batwa pour leur tranquilliser et l’appel a été entendu. Ces Batwa sont revenus sur la colline en conflit calmement mais avec des grognes disant que neuf d’entre eux ont été arrêtés et que leurs biens et maisons ont été endommagés la veille par l’autre partie.

Lors de la séance d’écoute des deux côtés en conflit foncier, les Batwa ont signifié que les terres en conflit leurs appartiennent et que les occupants n’ont même pas des papiers d’achat. Ils ont ajouté que les différentes juridictions n’ont pas pu tenir compte de leurs plaintes.

Quant aux représentants de ceux qui ont déjà gagné des procès par rapport à ce litige, ils ont fait savoir que leurs pères ont bel et bien acheté ces terres et ont des papiers justificatifs que les juridictions ont consultés avant de rendre justice en leur faveur.

Après avoir écouté trois représentants de chaque côté, le directeur général des droits de l’homme, a annoncé qu’il a suivi et compris les doléances des uns et des autres. Il  a promis de donner le rapport au Ministre en charge des droits de l’homme et que le ministère va aider pour que ceux qui sont laissés puissent interjeter l’appel conformément aux procédures judiciaires.

M. Harimenshi a terminé ses propos en demandant aux parties en conflit foncier de continuer les procédures judiciaires en cohabitation pacifique, dans l’attente du futur jugement.

Parmi les membres de la délégation du ministère ayant les droits de l’homme dans ses attributions, figurait M. Gérard Niyonsaba, également Musangwabutaka (c’est-à-dire de la communauté batwa). Celui-ci a appelé ses confrères et consœurs à surpasser les malentendus observés pour conserver l’unité, la paix et la sécurité. Il leur a recommandé aussi d’éviter le comportement leur qualifiant comme des perturbateurs de la sécurité qui ne connaissent pas les procédures judiciaires.

Notons que cette séance d’écoute a été tenue en présence du chef de cabinet du gouverneur, du commissaire provincial de la police, du chargé du renseignement et le procureur de la République.