• sam. Avr 20th, 2024

Formation des commerçants transfrontaliers de Nyanza-Lac sur les lois régissant ce commerce

ByAdministrateur

Nov 30, 2023

MAKAMBA, 22 nov (ABP) – Le ministère du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme a organisé depuis lundi le 20 novembre 2023, au chef-lieu de la province, un atelier de deux jours de formation à l’intention des jeunes et femmes de la commune Nyanza-Lac, effectuant le commerce transfrontalier, pour leur outiller sur les lois régissant le commerce transfrontalier.

La directrice du commerce extérieur, Mme Consolate Sibomana a indiqué, dans son discours, que les commerçants transfrontaliers de cette localité sont formés sur les bienfaits de déclarer leurs marchandises en provenance de l’extérieur.

Elle a signalé qu’il y a des droits de douanes qui ne sont pas payés par les commerçants ayant un capital de moins de 2000 dollars américains.

Ces jeunes et femmes ont exprimé leur inquiétude liée au manque des shillings tanzaniens qu’ils peuvent utiliser quand ils franchissent la frontière vers la Tanzanie.

                                                                                  Vue partielle des commercents

Ils demandent aux instances habiletés d’instruire les banques commerciales œuvrant en province Makamba, surtout dans les communes limitrophes de la Tanzanie, de rendre disponible ces shillings tanzaniens et cela pour renforcer davantage le bon voisinage qui se trouve entre ces provinces frontalières.

Les participants ont également exprimé leurs doléances d’installer les guichets uniques pour avoir des documents tels que les autorisations d’import-export, les registres de commerces(RC), et les Numéros d’Identification Fiscale (NIF).

La directrice du commerce extérieur a souligné que le ministère en charge du commerce a réuni cette catégorie des commerçants car certains d’entre eux sont dans l’informel.

Elle leur a demandé d’informer la hiérarchie chaque fois qu’ils voient ce qui ne va pas sur les frontières pour y apporter des solutions.

Les participants dans cet atelier ont aussi plaidé pour que les barrières se trouvant dans le tronçon Mugina-Nyanza-Lac soient diminuées pour leur permettre de gagner du temps quand ils transportent leurs marchandises.

Mme Sibomana a saisi l’occasion pour conseiller ces commerçants transfrontaliers à améliorer la production agricole pour augmenter les exportations.