• dim. Avr 21st, 2024

La Coopérative de Services Muntunuwundi engagée à promouvoir le secteur agricole

ByAdministrateur

Déc 1, 2023

GITEGA, 29 nov (ABP) – Les Groupes d’Action Positive (GAP) constitués par l’association Artisans de Paix Burundi « AdP » et la coopérative de services Muntunuwundi ont tenu, au chef-lieu de la province Gitega (centre du pays), une assemblée de trois jours dans le cadre du programme de participation citoyenne et prévention des conflits au Burundi dénommé en Kirundi « Birandaba », a constaté  l’ABP sur place.

La responsable  chargée des opérations dans le programme participation citoyenne et prévention des conflits, Mme Daphrose Ntarataze, a fait savoir que le développement intégral de l’être humain repose sur la paix et le développement, d’où, selon elle, il ne peut en aucun cas y avoir de paix sans pain, et vice versa .

Tout Burundais a une mission d’impulser une dynamique paix positive dans le cœur de chacun et développer une dynamique de leadership individuel et relationnel qui va aboutir sur la paix durable et sur le développement durable du pays, selon Mme Ntarataze

Cette responsable a en outre signalé que chaque groupe d’action positive (GAP) est enregistrée au niveau communal et a, au moins, un projet de paix de cohésion sociale ou un projet de développement et que les résultats déjà enregistrés sur terrain sont meilleurs.

  1. Angelo Barampama de la coopérative de services Muntunuwundi a, lors de cette assemblée, a exposé une toilette à siège (TS) qu’il fabrique à l’aide des planches, avec laquelle les matières fécales sont transformées en fumier organique. Il a également exposé un moyen de cultiver d’une façon moderne le manioc dans des trous pour avoir plus de 80 kg pour une seule bouture de manioc.
  2. Barampama a interpellé la population à utiliser ce genre de toilette mais, en respectant ses conditions d’utilisation pour avoir assez du fumier organique. Il souhaite que ces toilettes soient utilisées dans des espaces qui rassemblent plusieurs personnes comme les écoles, les marchés, les hôpitaux etc, pour pouvoir recueillir beaucoup de fumier.

Il  leur a aussi interpellé à utiliser cette nouvelle manière de cultiver le manioc, afin que chaque bouche ait à manger et chaque poche de l’argent.

Signalons que le programme de participation citoyenne et prévention des conflits au Burundi est actuellement une réalité dans trois provinces du pays dont Ngozi, Kayanza et Kirundo, mais, que son siège est au centre urbain de Gitega dans le quartier Nyabututsi.