• sam. Mar 2nd, 2024

Les albinos demandent d’être pris en considération

ByAdministrateur

Déc 4, 2023

KAYANZA, 2déc (ABP) – Les personnes vivant avec l’albinisme font face à pas mal de problèmes spécifiques et appellent tout un chacun à les aider pour qu’ils se  sentent  à  l’aise comme le reste de la population. Ceci a été évoqué  jeudi le 30 novembre 2023 par le chargé des projets au sein de l’association Albinos sans frontières au Burundi, Ferdinand Ngendakumana, à l’occasion d’une réunion organisée par l’administration  en province Kayanza, en collaboration avec l’Union des Eglises Baptistes du Burundi, en vue d’échanger sur les stratégies visant la promotion des Droits de l’enfant en général et des albinos,  en particulier, a-t-on appris sur place.

Au cours de cette réunion, M. Ngendakumana a mentionné  les maladies corporelles tendant souvent au cancer du corps surtout quand l’albinos s’expose au soleil, ainsi que la discrimination tant dans leurs familles respectives, dans la communauté qu’à l’école.

Pour remédier à tous ces défis, il a demandé au gouvernement  de leur faciliter l’accès aux soins médicaux. Aux enseignants, il leur a demandé à s’asseoir tout près du tableau afin de mieux voir ce qui y est écrit.

Aux parents, il leur a recommandé de ne plus les discriminer mais plutôt, de les considérer comme les autres surtout quand il s’agit de faire inscrire les enfants à l’école.

Malgré leurs problèmes spécifiques, le chargé des projets au sein de l’albinos sans frontières a exhorté ses paires à retrousser les manches surtout en se joignant au reste de la population dans les coopératives pour ne pas rester en arrière en matière de développement.

Le chef de cabinet du gouverneur de la province Kayanza, M. Vianney Ndikumana, a invité la population de Kayanza  à ne pas laisser de côté les albinos quand il s’agit des projets de développement et à les traiter comme tant d’autres car, ils ont la capacité de travailler dans n’importe quel domaine.

Il sied de signaler que la province Kayanza compte aujourd’hui entre 120 et 130 albinos.