• mar. Avr 23rd, 2024

Défis soulevés par les sénateurs dans les services étatiques

ByAdministrateur

Déc 19, 2023

GITEGA, 14 déc (ABP) – La commission permanente du sénat burundais chargée des questions en rapport avec les affaires sociales, le sport, la jeunesse et la culture a émis des avis et considérations face aux défis s’observant dans certaines structures hospitalières du bureau provincial de santé (BPS) de Gitega, dans les centres de prises en charges des handicapés psychomoteurs de Gitega ainsi que dans certaines réserves naturelles des provinces Kirundo et Kayanza.

Ils ont laissé entendre leurs propos, mercredi le 13 décembre 2023, dans leur hémicycle de Gitega (centre du pays), lors d’une séance plénière conduite par la première vice-présidente du sénat, Mme Denise Ndadaye. Cette séance était centrée sur le partage des rapports issus des descentes que ces sénateurs ont effectuées lors de leurs vacances parlementaires du mois de novembre 2023 dans les services ci-haut indiqués.

S’exprimant sur les défis relevés dans le BPS de Gitega, les sénateurs ont déploré la présence d’un seul centre des soins mentaux, dans Gitega, la capitale politique du pays. Ils ont rapporté avec regret que ce même centre n’accueille pas les affiliés à la mutuelle de la fonction publique pour cause de l’inexistence de contrat liant les deux institutions.

A l’hôpital de Kibuye, les sénateurs ont rapporté qu’il y a le risque de fermeture du service de soins des enfants souffrant de l’hydrocéphalie et du cancer des yeux, à la suite du départ envisagé prochainement du corps médical étranger.

Par ailleurs, les sénateurs ont rapporté le mauvais accueil des prestataires de la mutuelle de la fonction publique envers les clients.

Dans le domaine de la prise en charge des handicapés moteurs, les sénateurs ont rapporté que le centre national d’appareillage et de rééducation (CNAR) de Gitega fait face à un effectif pléthorique des patients (surtout des enfants), à l’insuffisance du personnel qualifié et du matériel orthopédique et à l’incapacité des patients au paiement des frais des soins. Ils ont rapporté également une nécessité des toilettes appropriées auxdits handicapés.

Quant aux centres des handicapés psychomoteurs, les sénateurs membres de ladite commission  ont rapporté la nécessité des chemins appropriés à cette catégorie de gens, particulièrement en milieux scolaires ; et la dotation des infirmeries aux écoles qui hébergent cette catégorie d’élèves.

Dans le secteur de l’environnement, les sénateurs en question ont fait remarquer la présence d’une société d’exploitation des minerais dans la réserve naturelle de Murehe, se trouvant en province Kayanza, sur l’autorisation du ministère ayant l’environnement dans ses attributions, alors qu’elle n’en a pas de compétence. Ainsi, ils ont recommandé d’éviter le chevauchement des ministères sur cette question.

Pour remédier à tous les défis ci-haut énumérés et à d’autres questions connexes, les sénateurs ont arrêté d’inviter trois ministres pour y donner la lumières et proposer des solutions y relatives. Lesdits ministres sont celui ayant la santé dans ses attributions, celui en charge des droits humains et celui en charge de l’environnement.