• sam. Avr 20th, 2024

Troisième édition du colloque régional sur la vulgarisation des résultats de recherche

ByAdministrateur

Déc 19, 2023

BUJUMBURA, 14 déc (ABP) – Le représentant du ministre de l’éducation nationale et de la recherche scientifique et secrétaire exécutif permanent de la commission nationale de la science, la technologie et l’innovation,  M. Tatien Masharabu, a ouvert jeudi le 14 décembre 2023, la troisième édition du colloque régional, organisé par l’Ecole Normale Supérieure (ENS), sur la vulgarisation des résultats de recherche, sous le thème: « la recherche-innovation pour l’éducation au service d’un pays émergent et développé ».

Dans son discours, M. Masharabu a fait savoir que l’objectif de la vision nationale, Burundi, pays émergent 2040 et développé en 2060, porte sur le développement d’un enseignement supérieur compétitif en science et technologie, contribuant au développement du Burundi.

Il a souligné que cet objectif implique une formation fiable appuyée par une recherche fondamentale et appliquée, permettant l’innovation dans les domaines des sciences et de la technologie.

En effet, il a indiqué que  la recherche est la source à la fois de la connaissance dans son activité fondamentale, et d’évolution sociétaires dans son versant applicatif.

Les résultats de la recherche académique, a ajouté M. Masharabu, sont plus que jamais un élément indispensable du moteur économique et de la compétitivité des entreprises.

C’est pourquoi, les institutions d’un enseignement supérieur et de la recherche au Burundi, avec le soutien des secteurs public et privé, devraient jouer un rôle clé en devenant des acteurs de premier plan dans la promotion de la recherche-innovation.

                                                                               Vue partielle des participants

D’après le représentant du ministre ayant l’éducation dans ses attributions, pour que les entreprises puissent développer ou absorber les innovations, il faut une main d’œuvre qualifiée, y compris des gestionnaires, des techniciens, des ingénieurs et des ouvriers compétents. Par conséquent, l’infrastructure du savoir est importante pour le système national d’innovation. Il a signalé que le ministère en charge de l’éducation à travers la commission nationale de la science, la technologie et l’innovation, est en phase d’élaboration des cadres légaux et documents de stratégie en matière de la science, la technologie et l’innovation en vue de booster le secteur.

A cet effet, il a invité les chercheurs à s’inscrire dans la logique du partenariat académique, public et privé, que ce soit à l’échelle nationale, régionale, continentale et internationale, en précisant que ceci pourra favoriser la mutualisation des ressources et la mobilisation des fonds à tous les niveaux.

Le directeur général de l’ENS, Mme Nusura Hasani, dans son mot de bienvenue, a fait savoir que ce colloque régional, constitue un cadre régional d’échange d’expériences et de résultats de recherche sur des questions relatives à l’éducation au niveau du continent. Elle a ajouté qu’il sera l’occasion de proposer des solutions appropriées pour faire avancer la science en matière d’éducation et du développement durable.

Selon elle, l’ENS arrive à une étape franchie en matière de la recherche, grâce au financement du gouvernement et des partenaires multilatéraux et bilatéraux du pays et de l’institution, pour l’appui qu’ils ont apporté dans les projets de recherche.

Elle a en outre indiqué au ministre en charge de l’éducation que l’ENS aura toujours besoin de l’appui financier du gouvernement, pour la redynamisation de la recherche et la réalisation des activités perspectives, notamment en vue de promouvoir l’innovation en éducation et contribuer de façon significative à l’émergence du Burundi et à son développement durable, à travers la création d’un centre de recherche en techniques de conception, de fabrication et manipulation du matériel didactique à l’aide des matériaux locaux, la création d’un centre de recherche sur les techniques éducatives, mises en place d’un garage automobile servant comme équipement didactique pour le département des sciences appliquées, etc.

Le directeur de la recherche à l’ENS, Mme Agnès Nakimana, lors de sa présentation, a affirmé que ce colloque permettra aux chercheurs de la région de partager avec un monde scientifique, les résultats des recherches réalisées par les enseignants chercheurs tout en signalant qu’ils vont offrir à la communauté scientifique de la région un cadre de réflexion et d’échanges sur les problèmes sociaux, environnementaux et ethniques. Elle a ajouté qu’ils vont aussi redynamiser les activités des centres de recherche et la revue scientifique Iga, sans oublier la vulgarisation des résultats des recherches. Mme Nakimana a ainsi signalé que la recherche au niveau de l’ENS est confrontée à des défis, à savoir le problème de connectivité à l’internet à haut débit, le budget insuffisant alloué à couvrir les projets de recherche des enseignants. Comme perspectives, le directeur de la recherche a indiqué que la direction s’est donnée quelques priorités pour promouvoir la recherche de qualité, entre autres l’abonnement aux revues de renommée internationale, la multiplication des ateliers de valorisation des travaux de recherche, la digitalisation de la bibliothèque et l’intégration dans les réseaux des bibliothèques en ligne.