• lun. Avr 22nd, 2024

Les travaux de réhabilitation de la route Bujumbura-Bubanza débuteront au mois de mars 2024 

ByAdministrateur

Fév 5, 2024

BUJUMBURA, 1er fév (ABP) – Le ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Logements sociaux (MIELS)  Dieudonné Dukundane a procédé mercredi,  le 31 janvier 2024, à Bujumbura, à la présentation du bilan du  premier semestre 2023-2024.

Dans son introduction, Dieudonné Dukundane a rappelé que dans le document de la vision Burundi pays émergent en 2040 et développé en 2060, il y a des indicateurs particuliers qu’on doit suivre et des  objectifs à atteindre.

Selon lui, le réseau routier doit être modernisé et développé pour ressembler au réseau routier d’une économie émergente.  75% du réseau routier national et provincial doit être praticable en toute saison, selon lui. On doit également travailler pour se rassurer qu’en 2040, 40% des personnes vivants au Burundi auront accès aux services vitaux particulièrement en terme d’urbanisation, parce que 40% de la population doit résider dans les villes et villages modernes où il y a  l’eau et l’électricité et aux services de base.

On doit aussi tout faire pour réduire le pourcentage de la population urbaine qui vit dans les bidonvilles ou dans les quartiers non viabilisés.

S’agissant des défis, il a signalé que le domaine des infrastructures est beaucoup touché par un problème sérieux de changement climatique. A chaque tombée des pluies, chaque année, on enregistre des pertes. Il a signalé que les experts ont chiffrés à au moins 30 millions de dollars, le coût des pertes subi dans la plaine de l’Imbo, particulièrement dans la mairie de Bujumbura. La plupart des interventions du MIELS sont focalisés à venir en aide aux situations catastrophiques qui sont causées par le changement climatique. Pour ce fait, il a précisé qu’on va travailler avec le ministère de l’intérieur et le ministère e charge  de l’environnement pour s’assurer qu’il n’y a plus de nouvelles constructions dans les zones à haut risque.

S’agissant de la construction du chemin de fer tronçon Uvinza-Musongati, le ministre a fait savoir que durant le premier semestre de cette année, on a enregistré des avancées significatives. Il a expliqué qu’au mois de décembre 2023, le conseil d’administration de la BAD a approuvé un financement de 98 millions de dollars américains pour les trois prochaines années comme appui pour le Burundi dans la réalisation de ce projet de chemin de fer. Le budget de l’État comprend une subvention énorme en termes de contribution de contrepartie par rapport à ce projet important pour le pays. Il a précisé qu’en ce mois de février, on attend que les trois entreprises présélectionnées remettent leurs offres. Après on va s’asseoir avec la partie Tanzanienne et la BAD pour faire le reste du processus. Au mois de juillet, on aura déjà lancé la construction du chemin de fer surtout le tronçon Uvinza-Musongati.

Par rapport au réseau routier, il a indiqué que des interventions sont réalisées dans presque toutes les provinces du pays. À voir l’âge du réseau routier du Burundi, la plupart des interventions sont concentrés à la réhabilitation et à la remise en état de praticabilité du réseau routier en terre, à hauteur de 10%. Concernant les routes d’intérêt national, on a des interventions sur la RN16 qui relie la province Bururi et Gitega.

Le 1er tronçon de 40 Km est déjà terminé. On a un 2eme lot en s’alignant vers la commune Gishubi de 13 km qui vient de démarrer. Le ministre Dukundane n’a pas manqué de mentionner que le ministère est en train de tout faire pour que la RN3 qui relie Bujumbura – Rumonge – Nyanza-Lac puisse être réhabilité au plus vite possible. Pour le tronçon Rumonge-Nyanza Lac, le défi rencontré par rapport à la mission de contrôle est  déjà levée, on attend la non objection pour que la nouvelle mission de contrôle puisse être à l’œuvre pour continuer les travaux qui sont à 10%. Le tronçon Rumonge – Gitaza est au stade de 52%, le tronçon Bujumbura – Gitaza compte démarrer les travaux avant le mois d’octobre 2024 parce que les études et tous les préparatifs sont au stade déjà avancé. Le ministre Dukundane a également signalé que la réhabilitation de la route Bujumbura – Bubanza va commencer à partir du mois de mars 2024. C’est un projet de 34 km à réhabiliter en utilisant les fonds publics. L’entreprise chinoise qui a gagné le marché a une période de 18 mois pour terminer les travaux.

Le ministre des infrastructures a estime également qu’il y a à peu près une centaine de chantiers qui sont en train d’être réalisés par les services de l’OBUHA à travers tout le pays. La plupart de ces chantiers arrivent à un stade avancé, ce qui fait croire que dans les budgets prochains, il y aura naissance d’autres chantiers.

Dans le domaine de l’équipement, on a procédé à l’assurance de 600 véhicules de l’État. Il a fait savoir que plus de 2000 véhicules de l’État ont été recensés dont 700 hors usage. Ces véhicules hors usage seront collectés et vendus et les fonds seront mis dans le trésor public.

Pour les logements sociaux, le ministre a fait savoir que le projet a déjà commencé dans certaines localités de la mairie de Bujumbura où au moins 100 infrastructures ont déjà été construites.

Il a profité de cette occasion pour inviter toute personne qui voudrait investir dans le secteur des logements, d’approcher les services du ministère et les services de la Banque de l’Habitat du Burundi banque partenaire du ministère en ce qui est de l’octroi des crédits. Il a expliqué que ce n’est pas l’État qui construit des logements sociaux mais, que l’État intervient pour rendre ce travail facile en rendant disponible  des parcelles et d’autres facilités en matière de l’importation des matériaux de construction et autres, à l’endroit des opérateurs économiques qui veulent investir dans ce domaine.

Il a précisé que le cadre légal du ministère est en train d’être révisé pour que le secteur privé puisse participer dans la construction, dans l’entretien, dans la maintenance de certains axes routiers. On veut également que le secteur privé participe de façon visible dans ce programme vaste de construction de logements à travers tout le pays, selon ajouté le ministre Dukundane.