• dim. Juil 21st, 2024

Commémoration du 33ème anniversaire de l’adoption de la charte de l’unité nationale

ByAdministrateur

Fév 6, 2024

NGOZI/CANKUZO/MAKAMBA  6 fév (ABP) – Les festivités marquant le 33ème anniversaire de la Charte de l’unité nationale se sont déroulées lundi, le 5 février 2024, dans tout le pays. Dans les nouvelles provinces de Butanyerera, Buhumuza et Burunga,  elle a été célébrée, sous la houlette de différentes autorités du pays qui avaient représenté le Chef de l’Etat.

En province Butanyerera, les cérémonies se sont déroulées au monument de l’unité nationale situé tout près du stade provincial de  Muremera. Elles ont débuté par une messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Coeur Immaculé Conception de Marie de Ngozi. Elles se sont poursuivies au monument de l’unité où il y a eu un dépôt des gerbes de fleurs.

C’est le Président du Sénat, Emmanuel Sinzohagera qui a ouvert le dépôt des gerbes de fleurs suivis des gouverneurs de Ngozi, Kayanza et Kirundo, le Secrétaire Provincial du CNDD-FDD dans Butanyerera et l’ l’Administrateur de la commune Ngozi.

Dans son mot de bienveillance, le gouverneur de la province Ngozi, Désiré Minani qui a représenté les autres gouverneurs a fait savoir que la province Butanyerera est calme et que les habitants vaquent normalement à leurs activités. Il a fait savoir que la crise de 1988 dans les communes Ntega et Marangara a inspiré la conclusion de la charte de l’unité nationale le 5 février 1992.

Le Président du Sénat est, quant à lui, revenu sur le discours du jour, appelant à vivre l’héritage des ancêtres du Burundi.

Ce discours rappelle que l’unité national constitue le socle du développement intégral du Burundi et invite les Burundais à la sauvegarder et la renforcer.

Les cérémonies ont connu la présence des ministres de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, de la Défense et des Anciens combattants, et différents chefs de service œuvrant dans la province de Butanyerera.

Dans la nouvelle province de Buhumuza la célébration du 33è anniversaire de l’unité nationale, a été rehaussée par la présence du premier ministre, Gervais Ndirakobuca. Les cérémonies se sont déroulées au chef-lieu de la province et ont débuté par la messe célébrée à la paroisse sainte Thérèse de Cankuzo. Les cérémonies  sont  poursuivies par le dépôt des gerbes de fleur au monument de l’unité.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de cette province Cankuzo, M. Boniface Banyiyezako a indiqué que la paix et la sécurité y règnent dans sa province, malgré les vols constatés dans les champs et ménages qui sont la plupart des fois commis par les ex-détenus dans les prisons ainsi que les litiges fonciers entre autre.

Il a, en outre, signalé le problème de manque de médicaments pour les usagers de la mutuelle, mais également le problème de mauvais état des routes.Toujours dans le domaine d’infrastructures, Boniface Banyiyezako  a remercié le gouvernement pour la décision de  pavement des routes  dans la ville de Cankuzo, et a demandé d’accorder 2km de plus  sur la distance de 3 km prévue, afin d’assurer la propreté dans les quartiers.

En matière d’éducation, le gouverneur Banyiyezako a évoqué l’insuffisance des bancs pupitres dans les écoles.

Dans son discours de circonstance, le premier ministre Ndirakobuca  a indiqué que l’unité est un grand patrimoine hérité des ancêtres. Il a interpellé les Burundais à rester unis pour construire un pays paisible et développé.

Face aux préoccupations de la province Buhumuza,  le premier ministre a promis que le gouvernement va en prendre en considération.

Il a toutefois interpellé les provinces qui composent cette nouvelle province à ne ménager aucun effort pour renforcer le bon voisinage avec le pays voisin la Tanzanie et  échanger des informations dans le cadre de la sauvegarde de paix et sécurité.

Notons que les différents cadres du pays originaires de la province Buhumuza ont pris part dans ces cérémonies.

 Dans la nouvelle province de Burunga, les cérémonies marquant le 33ème anniversaire de la fête de l’unité ont été rehaussées par l’Ombudsman burundais, Aimée Laurentine Kanyana.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de Makamba, Mme Tantine Ncutinamagara, a demandé à la population de Burunga de renforcer l’unité en augmentant la production et en luttant contre la fraude, afin de bâtir un Burundi émergent d’ici 2040 et développé en 2060, selon la vision du gouvernement.

Elle a demandé aux parents d’enseigner la jeunesse les acquis de la charte de l’unité nationale célébrée pour la première fois en 1991.

A son tour, l’Ombudsman burundais,  Mme Aimée Laurentine Kanyana, a indiqué que personne ne peut passer outre la charte de l’unité nationale,  car c’est l’unité qui permettra de bâtir le Burundi dans la diversité de sa population.  Elle a demandé à la population de réaliser toutes les  activités dans la sérénité et l’unité car, elle est la pierre angulaire pour la  construction de la patrie. C’est cette unité qui a permis à nos ancêtres à pouvoir lutter pour l’indépendance nationale, a poursuivi Mme Kanyana.

Elle a appelé les Burundais à éviter la vengeance et dire « plus jamais ça », aux  mauvais temps qui ont endeuillé le Burundi, en évitant toutes sortes de divisions.

Ces cérémonies ont connu la participation du 2ème vice-président du sénat,  des parlementaires élus dans les provinces qui forment la nouvelle province de Burunga, les ministres de l’Education Nationale et de la Recherche scientifique, des infrastructures de l’Equipment et des Logements sociaux ainsi que celui de la Fonction publique, du travail et de l’Emploi,  les gouverneurs des provinces  Bururi, Rumonge et Rutana, les administrateurs communaux de ces provinces, les chefs de service provinciaux et communaux ainsi que la population environnante du chef-lieu de la province Makamba.

Le premier ministre (au centre), chante l’hymne de l’Unité nationale