• jeu. Fév 29th, 2024

Les avenues du quartier Buyenzi sont désormais dégagées

ByAdministrateur

Fév 9, 2024

 

BUJUMBURA, 8 fév (ABP) – Les voitures en panne éparpillées dans les transversales de différents quartiers de la ville de Bujumbura, notamment sont désormais à éviter. Cela a été annoncé mercredi le 7 février 2024, par le chef de zone Buyenzi, M. Sefu Niyonkuru, lors d’une interview accordée par l’ABP.

Dans son mot de circonstance, M. Niyonkuru a indiqué que l’objectif de cette décision est  d’avoir la propreté, d’éviter des incendies,  et finalement d’ avoir une belle image des quartiers, dans l’ objectif ultime de la vision du Burundi pays émergent 2040 et développé 2060.

Il a ajouté que la décision a eu lieu après  des réunions tenues par les administratifs de la mairie de Bujumbura et des mécaniciens, dans le but d’échanger  sur la manière de résoudre ce problème de blocage des avenues.

Selon lui,  la décision prise est que les mécaniciens cherchent des maisons de location, et créent des coopératives pour continuer leur métier dans  les garages connues, afin de payer les taxes et les impôts à  l’OBR et la Mairie car, ces garages éparpillés dans les avenues étaient inconnus de l’Etat.

D’autre part, M. Sefu a signalé que cette décision  est liée à  la salubrité. Dans les caniveaux il y avait chaque fois des déchets issus de la réparation des véhicules des pièces usées, des huiles usées,  parfois aussi  des voitures  servaient de toilette  pour les passagers.

Les mécaniciens œuvrant au quartier Buyenzi, grognent, expliquant que la décision prise par l’Etat est difficile à supporter, car ils n’ont pas d’autres places visibles pour continuer leur métier et ne voient comment ils vont faire vivre avec leurs familles.

Nous allons perdre beaucoup de clients, pour le moment nous restons les bras croisés,  rien à faire,  nous devons  respecter la décision prise par  l’Etat».

Pour clore, Sefu Niyonkuru a demandé aux mécaniciens de chercher les maisons de location  pour y installer des garages, de laisser des passages en cas de secourisme et a recommandé à ces derniers de travailler, dans l’intérêt du public  pour arriver au développement du pays.