• sam. Avr 20th, 2024

La Coopérative Twiteze Imbere Dukingire Ibidukikije de Gihofi inspiré à protéger l’environnement

ByAdministrateur

Fév 20, 2024

RUTANA, 20 fév (ABP)La population tant urbaine que rurale peut effectuer des travaux de cuisine dans le respect de l’environnement, a indiqué M. Jean Claude Sinzumusi le représentant de la « Coopérative Twiteze Imbere Dukingire Ibidukikije de Gihofi », lors d’un entretien avec l’ABP, la semaine dernière.

Dans le but de combattre le déboisement qui s’observe dans leur commune natale de Bukemba ainsi que dans d’autres régions du pays, M. Sinzumusi avec dix-neuf de ses amis ont décidé de fabriquer du charbon à partir des déchets biodégradables, en se servant des recherches et des informations qu’ils ont reçues dans d’autres usines fabricant cette tourbe dans le pays limitrophe, la Tanzanie.

Ils ont commencé avec une coopérative d’épargne dans le but de la recherche du capital, pour mettre en œuvre le projet qui était déjà en papier.

C’est ainsi qu’ils ont gagné un crédit de neuf millions au cours d’une compétition des projets innovants, organisée par le Programme d’Autonomisation Economique et d’Emploi des Jeunes, (PAEEJ). Ce crédit leur a permis de commencer les activités.

Le charbon produit par cette coopérative est recherché sur le marché car, il dure longtemps lors de son utilisation comparativement au charbon de bois, a signalé M. Sinzumusi, précisant que cela leur encourage à produire beaucoup pour pouvoir rembourser tout le crédit et se développer.

Comme défis, ils ont signalé l’insuffisance des matières premières car, ils rencontrent un problème de transport de ceux-ci. « Nous cherchons des matières premières dans différents centres urbaines des communes à vélo. Cela ne nous permet pas d’avoir toute la quantité dont nous avons besoin pour une production accrue », nous a-t-il confié.

Par ailleurs, « nous utilisons de la machine mécanique au lieu de la machine électrique rapide, ce qui handicape aussi la production », a-t-il ajouté.

Avec une production d’entre quatre cents et cinq cents kilos de charbon chaque mois, les membres de la Coopérative Twiteze Imbere Dukingire Ibidukikije de Gihofi ont déjà remboursé sept cent cinquante mille francs burundais au sein du PAEEJ, et peuvent contracter de mini crédits remboursables avec un taux d’intérêt réduit au sein de la coopérative, a signalé M. Sinzumusi.

Il a lancé un appel à la population burundaise à commencer à utiliser du charbon écologique dans le but de protéger les forêts, et a appelé les jeunes, en particulier, à se mettre ensemble et travailler car, le développement est rapide si on agit ensemble