• mar. Avr 23rd, 2024

Le président du Sénat s’est joint aux membres de la CIAP dans la récolte du maïs

ByAdministrateur

Fév 22, 2024

CIBITOKE, 13 fév (ABP) – Le Président du Sénat burundais, Emmanuel Sinzohagera a effectué une descente lundi le 12 février 2024, en province Cibitoke, où il s’est joint aux membres de la Coopérative d’Investissement Agro-pastorale (CIAP) dans la récolte du maïs sur un terrain de plus de 19 hectares, situé à Gabiro-Ruvyagira, en commune Rugombo.

A cette occasion, M. Sinzohagera a félicité la CIAP pour ses activités d’encadrement d’autres coopératives dans l’agriculture et l’élevage, en prêchant par l’exemple. Il a encouragé ses membres de continuer à se démarquer dans la production agro-pastorale, et à s’intéresser à d’autres cultures que le maïs et le riz.

Emmanuel Sinzohagera et les membres du CIAP, transportent du maïs dans les paniers

Il a fait savoir que beaucoup de pays se sont développés à base des coopératives. Le Président de la chambre haute du parlement a déclaré que l’augmentation de la production est la seule solution pour la flambée de prix de produits de première nécessité.  Il a précisé que le problème majeur du pays n’est que la pauvreté, et a appelé tout citoyen burundais à l’amour du travail.

Il a exhorté le DG de l’Agence Nationale de Promotion et de Régulation des Sociétés Coopératives au Burundi, ANACOP de procéder au renforcement des capacités des organes dirigeants des coopératives, sur la bonne gestion des fonds.

Le président du Conseil d’administration de la CIAP, Serge Sindayigaya, a salué le soutien du président du Sénat qui s’est associé aux membres de sa coopérative, dans la récolte du maïs et a plaidé pour un soutien similaire le jour de la récolte du riz.

Il a signalé que sa coopérative s’attend pour le moment à une production de près de 70 tonnes de maïs, sur un terrain avoisinant 20 hectares ; tandis que pour ses plantations de riz de près de 80 hectares, en provinces de Cibitoke et Bubanza, la CIAP s’attend à une production estimée entre 400 et 500 tonnes de riz. Il a souligné que l’agriculture peut facilement développer le pays.