• mar. Avr 23rd, 2024

Célébration de la 9ème édition de la journée africaine de l’alimentation scolaire

ByAdministrateur

Mar 5, 2024

BUJUMBURA, 2 mars (ABP) – Le Burundi a célébré vendredi, la 9ème édition de la journée africaine de l’alimentation scolaire (JAAS). Les cérémonies se sont déroulées dans ville de Bujumbura (capitale économique). Cette journée a été organisée sous le thème : « Investir dans l’alimentation scolaire locale pour transformer les systèmes éducatifs pour un avenir inclusif et prospère sur un continent africain ». Cette activité a connu la participation du président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, la première dame du Burundi, Mme Angeline Ndayishimiye ; la marraine de l’alimentation scolaire au Burundi et une délégation de plus de 25 pays membres de l’Union africaine (UA).

Dans son mot de circonstance, le président de la République du Burundi a salué la tenue de cette journée au Burundi et a souhaité une chaleureuse bienvenue aux différentes délégations étrangères présentes à cette cérémonie. Selon lui, l’éducation constitue une base fondamentale sur laquelle les peuples du monde entier s’appuient pour le développement socio-économique de leurs pays. « Ce secteur doit être au centre de toute initiative visant à sortir la jeunesse africaine de la pauvreté et de les préparer pour un avenir meilleur », a-t-expliqué.

Dans le souci de construire le système éducatif de qualité résilient pour un accès accru à l’apprentissage inclusif, le président Ndayishimiye a signalé que le Burundi s’est fixé l’objectif d’attendre la couverture universelle de l’alimentation scolaire pour les écoles à cycle préscolaire et fondamentale d’ici 2030.

Il a en outre ajouté que toutes ces initiatives figurent parmi les priorités du gouvernement à assurer la sécurité alimentaire et la croissance économique.

Dans ce même programme de l’alimentation scolaire, a-t-il poursuivi, le gouvernement du Burundi a, dans cet exercice budgétaire 2024, fixé le programme annuel de l’alimentation scolaire passant de 4,8 milliards de francs Burundais à 12,5 milliards afin d’avoir des cantines scolaires.

Prenant la parole, le Pr Mohammed Belhocine ; commissaire de la division de l’éducation au département de l’éducation, de la science, de la technologie et de l’innovation de la commission de l’UA (ESTI), a fait savoir que les réalisations dans le domaine de l’alimentation montrent des améliorations significatives scolaires dans les pays membres.

A titre illustratif, il a indiqué que 1. 65,9 millions d’enfants en Afrique bénéficient désormais de l’alimentation scolaire au quotidien, soit plus du double du nombre depuis 2016, soulignant que 2. 89 % des pays ont désormais adopté des politiques de repas scolaires, contre 68 % en 2020.

Selon le ministre burundais de l’éducation nationale et de la recherche scientifique, le Pr François Havyarimana, le programme de l’alimentation scolaire motive les familles à faire inscrire leurs enfants et à les maintenir à l’école toute l’année, où ils bénéficient, en plus d’un apprentissage, d’une alimentation sûre, diversifiée et nutritive.

Ainsi, a-t-il dit, là où le programme est mis en œuvre, il a permis de réduire le taux d’abandon et d’augmenter le taux de scolarisation comparés aux zones non couvertes par le programme. Notons que la célébration de cette journée s’est clôturée par une visite guidée à l’école fondamentale de Rukaramu de la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura, pour partager les expériences sur les réalisations faites par le Burundi en matière des cantines scolaires