• dim. Avr 21st, 2024

Présentation du bilan des réalisations du PAEEJ pour le troisième trimestre

ByAdministrateur

Avr 2, 2024

GITEGA, 29 mars (ABP) – Le coordinateur national du Programme d’autonomisation économique et d’emploi pour les jeunes au Burundi (PAEEJ), Prof Désiré Manirakiza, a procédé jeudi le 28 mars, à Gitega (centre du Burundi), à la présentation du bilan des réalisations de ce programme au cours du troisième trimestre (janvier-mars 2024) de l’année budgétaire 2023-2024, a constaté l’ABP sur place.

Le Professeur Désiré Manirakiza a indiqué qu’il est satisfait des résultats obtenus au cours de ce trimestre malgré que ce dernier n’ait pas été facile pour les employés du PAEEJ. Il a signalé que dans la composante formation et renforcement des capacités, les objectifs ont été atteints à 69%, au moment où dans les composantes entrepreneuriat (financement des projets) et insertion professionnelle, ils ont été atteints à 100%.

A titre d’exemple, il a fait savoir que durant cette période, 2.399 jeunes ont été formés dans différents métiers ou domaines. 408 projets acceptés ont été financés et 500 stages professionnels ont été accordés aux jeunes dans tout le pays.

Malgré ces résultats, le coordinateur du PAEEJ a signalé que ce trimestre a été difficile suite aux défis liés

au manque de travailleurs, notamment ceux qui traitent les dossiers de demande de financement alors qu’il y a plusieurs dossiers non encore traités ; la mortalité des porcs dans les provinces Ngozi et Kayanza ; le projet de distribution des lapins dans les provinces Muramvya et Muyinga qui a presque échoué, etc.

Du côté de l’élevage des poules, M. Manirakiza a signifié que le PAEEJ disposera bientôt des milliers d’œuvres à vendre car, a-t-il précisé, la majorité de 54.254 poules existantes sont des pondeuses. Il a ainsi interpellé les hommes d’affaires à venir acheter ces œufs afin de les vendre aux détaillants.

Signalons que parmi les perspectives d’avenir, il a signalé que le PAEEJ compte réaliser des projets structurants dans différentes provinces du pays comme Mwaro, Cibitoke, Cankuzo, etc. Il a, à cet effet, donné l’exemple de la province Cibitoke où les travaux de construction d’un centre naisseur des lapins sont déjà en cours.