• dim. Avr 21st, 2024

Le ministère en charge de la Jeunesse contribue à l’autonomisation des jeunes

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

RUTANA, 2 avr (ABP) – Environ 80 jeunes qui ont représenté différentes coopératives de développement et groupements financiers ont terminé vendredi le 29 mars une formation de trois jours sur l’élaboration et la gestion des projets, qui a été organisée par le ministère des Affaires de la communauté est-africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, au chef-lieu de la province Rutana (sud-est du Burundi).

Ces jeunes ont bénéficié, de la part du même ministère, des kits qu’ils vont utiliser dans leurs activités quotidiennes, à la fin de la formation.

Des grains de choux et d’oignons pour des coopératives engagées dans l’agriculture, des machines à coudre et des tondeuses pour cheveux en faveur de ceux exerçant les métiers de couture et coiffure, de l’huile et de la farine pour des boulangers, des niveaux à bulle et des marteaux masses pour les maçons, ainsi que des porcins pour les coopératives et groupements opérant dans le secteur de l’élevage, dont le coût est estimé à douze millions quatre cent quatre-vingt-dix-neuf mille francs burundais (12.499.000 FBu), ont été octroyés à ces jeunes, a-t-on appris.

Au cours de son allocution, la conseillère chargée des Affaires de la jeunesse au sein du ministère en charge de la Jeunesse, Mme Jeanne Niyonzima, a appelé les jeunes à profiter de « cette paix et la sécurité qui règnent dans tout le pays » et se mettre au travail pour leur auto-développement. Elle les a interpellés à avoir un esprit coopératif et d’entraide afin que le développement atteigne tous les jeunes, ce qui leur permettra de ne plus espérer la réussite à partir des dons, mais des travaux de leurs propres mains.

Alors que les jeunes de moins de 35 ans au Burundi constituent plus de 66% de la population, Mme Niyonzima souhaite que ce grand nombre ne soit pas une faiblesse du pays, mais une force pour atteindre le

développement durable. Elle a exhorté ces jeunes à unir leurs forces afin de pouvoir atteindre la vision 2040-2060.

Tout comme le chef de cabinet du gouverneur de la province Rutana, Mme Béline Nahimana, Mme Niyonzima a appelé ces jeunes à partager des connaissances qu’ils ont tirées de la formation avec les autres qui n’ont pas eu l’occasion d’y participer et à utiliser les kits qu’ils ont reçus dans l’objectif de leur développement.

Au premier plan, de g à d, Mme Béline Nahimana et Mme Jeanne Niyonzima offrant une machine à coudre à un jeune couturier.