• mar. Avr 16th, 2024

Les communes appelées à exploiter leurs marais au lieu de les laisser aux locataires ou à la population

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

KAYANZA, 3 avr (ABP) – Les communes devraient songer à l’exploitation de leur marais afin d’y retirer des recettes communales au lieu de les laisser aux locataires ou à la population.

C’est l’avis de l’administrateur communal de Butaganzwa en province Kayanza (nord du Burundi), Mme Janvière Kanyana, qui témoigne que la commune enregistrait des pertes énormes, ce qui n’est plus le cas avec son implication dans l’exploitation des marais, a appris l’ABP mardi le 2 avril lorsque cette commune procédait à la clôture de la campagne de récoltes de la saison culturale A 2024 dans le marais de la Ruvubu s’étendant sur environ 2,5 hectares.

Vue partielle des participants à la récolte

Dans une interview accordée à l’ABP au terme de cette activité de récolte du maïs, Mme  Kanyana s’est dit très satisfaite de la production qui, selon elle, dépasse de loin celle des deux dernières années. Elle a précisé que la production attendue sur une superficie avoisinant 3 hectares oscillera autour de 15 tonnes.

Cette autorité communale à Butaganzwa fait savoir qu’avant son implication dans le labour de ce marais, la commune enregistrait des pertes énormes du fait que les locataires de ce marais communal ne totalisaient même pas 1.000.000 FBu alors que pour le moment, la commune encaisse plus ou moins 30.000.000 FBu par saison culturale. Cette somme, qui s’ajoute aux recettes communales, aidera beaucoup dans la construction d’un hôtel communal en étage déjà en cours, se réjouit toujours l’administrateur communal de Butaganzwa.

Partant de l’expérience acquise, elle invite ses homologues à songer à l’exploitation des marais, ce qui leur permettra d’augmenter les recettes fiscales dont les communes ont tant besoin pour la réalisation des activités déjà planifiées.