• lun. Mai 20th, 2024

Le projet structurant de la culture des tomates sous serre donne un bon rendement

ByAdministrateur

Avr 5, 2024

GITEGA, 4 avr (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, en compagnie de son épouse, a procédé jeudi le 4 avril à la récolte des tomates plantées sous serre dans les enceintes du campus Zege de l’Université du Burundi, en province Gitega (centre du Burundi), par la coopérative d’innovation pour la culture sous serre, avec l’appui du Programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes (PAEEJ), a constaté l’ABP sur place.

Le responsable de cette coopérative, Ir agronome Innocent Sabumuremyi, a fait savoir que le projet de culture des tomates sous serre a connu une réussite car, a-t-il annoncé, la récolte attendue sera entre 10 et 14 tonnes par an sur une superficie de 8 mètres de largeur et 30 mètres de longueur, soit 2,4 ares.

La 1ère dame tenant en mains des tomates cueillies

M. Sabumuremyi a, à cet effet, interpellé d’autres jeunes à venir apprendre ces techniques de cultures sous serre qui, a-t-il signifié, donne un bon rendement même si la mise en place de ce projet demande beaucoup de moyens.

Le coordinateur national du Programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes (PAEEJ), Pr Désiré Manirakiza, a indiqué que ce projet structurant de la culture des tomates sous serre a été la première expérience du PAEEJ. Il s’en est donc félicité, tenant compte du degré de réussite de ce projet. Il a signalé qu’avant la fin de cette année budgétaire (2023-2024), le PAEEJ compte mettre en place 12 autres serres dans différentes provinces du pays, qui vont s’ajouter sur deux autres que le PAEEJ est en train de monter à Rumonge et Cankuzo.

Pr Manirakiza a également signalé que le PAEEJ compte faire une confédération des coopératives des jeunes qui font la culture des tomates afin de mettre en place une unité de transformation des tomates pour sa promotion.