• dim. Avr 21st, 2024

Ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire d’avril 2024

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

GITEGA, 2 avr (ABP) – Le président du Sénat burundais, M. Emmanuel Sinzohagera, a procédé lundi le 1er avril 2024 à l’ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire du mois d’avril 2024.

Dans son allocution de circonstance, M. Sinzohagera a annoncé que 13 projets de loi vont être analysés et adoptés par les sénateurs pendant cette session ordinaire d’avril, dont celui portant modification de la loi organique N ° 1/11 du 20 mai 2019 portant code électoral.

En marge de cela, le président du Sénat a interpellé les sénateurs à prendre conscience de leur devoir de lutter pour le bien-être de la population qui les a mandatés, tout en veillant à l’accompagner dans la concrétisation de la vision 2040-2060. Il leur a également demandé de soutenir le chef de l’Etat burundais dans son engagement à promouvoir les droits de la population burundaise en redynamisant le secteur judiciaire.  « Vous avez déjà entendu vous-mêmes que le secteur de la justice est l’un des secteurs clés qui tient à cœur le président de la République et qu’il a pris le devant pour son rétablissement », a rappelé le président du Sénat, précisant que ce secteur est la fondation du développement durable.

Auparavant, le président du Sénat avait parlé des principales réalisations accomplies par les sénateurs durant leurs vacances. Il a cité leur participation dans l’exécution des travaux de développement communautaire, ainsi que les descentes dans les communes pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets communaux. La majorité de ces projets ont des

difficultés de financement, a fait savoir M. Sinzohagera,

signalant que pour y remédier, les sénateurs ont demandé aux conseillers communaux de préparer des projets réalisables dans le temps imparti, en tenant compte du budget dont ils disposent.

Bien plus, les sénateurs sollicitent le président de la République d’accorder aux communes des matériaux de construction pour qu’elles puissent terminer la construction des infrastructures sociales, a dit le président du Sénat.

Quant au Fonds d’investissement pour les communes (FONIC), les sénateurs lui recommandent d’octroyer, dans les meilleurs délais, les fonds alloués aux communes pour éviter des retards éventuels.

M. Sinzohagera a également indiqué que le Sénat burundais a organisé des missions de renforcement de la coopération avec d’autres institutions parlementaires.

Vue partielle des participants