• lun. Juil 15th, 2024

Mobilisation provinciale de riposte contre la rougeole

ByAdministrateur

Juin 21, 2024

CIBITOKE, 13 juin (ABP) – Dans le but de préparer la campagne de vaccination contre la rougeole, une réunion de mobilisation provinciale à l’intention des leaders administratifs, des chefs de services, des représentants des confessions religieuses, du personnel de la santé et des journalistes a eu lieu mercredi le 12 juin, au chef-lieu de la province Cibitoke (nord-ouest du Burundi).

L’objet de cette rencontre était d’échanger sur les modalités à entreprendre pour réduire les cas de décès liés à la rougeole et atteindre une couverture vaccinale d’au moins 95% pour cette campagne.

Selon le médecin provincial, Dr Jean Claude Habiyaremye, la province Cibitoke se trouve sur la frontière commune avec la RD Congo et héberge, en plus, le camp de transit de Cishemere qui accueille au quotidien des demandeurs d’asile en provenance de ce pays, ce qui augmente les risques d’attraper la rougeole. Aussi, certains parents ne respectent pas la liste de tous les vaccins de routine, a-t-il ajouté, signalant que la province sanitaire de Cibitoke compte tout faire pour que tous les parents adhèrent à cette campagne de riposte contre la rougeole.

Vue partielle des participants

Pour cette campagne prévue du 13 au 17 juin, la province sanitaire de Cibitoke s’attend à une population cible de 122.577 d’enfants de 6 à 59 mois qui doivent être vaccinés contre la rougeole, 108.404 enfants de 12 à 59 mois qui doivent être déparasités à l’albendazole. Ceux qui présentent des signes de la rougeole doivent être traités à 100%, d’après Dr Habiyaremye.

Au programme, il est aussi prévu une sensibilisation des parents pour un changement de comportement et l’adhésion à la vaccination de routine, a-t-on appris.

Le médecin provincial a, en outre, parlé des stratégies qui seront utilisées, comme la stratégie fixe. Celle-ci sera utilisée dans un centre de santé (CDS) qui fait la vaccination de routine. Elle concerne la population vivant dans un rayon de 5 km, celle avancée pour les zones d’accès difficile ou située loin des CDS. Il y également la stratégie mobile qui sera appliquée pour atteindre les populations à haut risque. Pour cette dernière, les circuits seront déterminés au fur et à mesure.

Pour sa part, le chef de cabinet du gouverneur, M. Anicet Saïdi, a interpellé les participants à contribuer, chacun en ce qui le concerne, pour que tous les enfants de la province de 6 à 59 mois soient vaccinés durant cette campagne.