• sam. Juin 25th, 2022

Les médias appelés à sensibiliser le processus d’intégration du Burundi au sein de l’EAC

ByAdministrateur

Mai 22, 2021

BUJUMBURA, 22 mai (ABP) – Le ministère des Affaires de la Communauté est africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a organisé vendredi le 21 mai 2021, un atelier de sensibilisation et d’échanges d’informations sur les enjeux de l’intégration du Burundi au sein de la Communauté est africaine sous le thème “Rôle des médias locaux dans le processus d’intégration au sein de l’EAC” à l’intention des responsables des médias, a appris l’ABP sur place.

De plus, a ajouté M. Kamwenubusa, l’EAC a pour but d’élargir et d’approfondir la coopération entre les Etats membres dans les domaines notamment politique, économique, social et culturel par le biais d’une intégration progressive allant de l’union douanière à la fédération politique en passant par le marché commun et l’union monétaire.Dans son mot d’ouverture, le secrétaire permanent du ministère en charge des affaires de l’EAC, M. Louis Kamwenubusa, a fait savoir que l’EAC est une organisation internationale de six pays de l’Afrique de l’est comprenant le Burundi, le Kenya, le Rwanda, l’Ouganda, le Soudan du Sud et la Tanzanie.

En effet, a-t-il souligné, le français a été érigé langue de travail, au même titre que l’anglais et le kiswali à l’EAC.

Il a invité les responsables des médias de sensibiliser le processus d’intégration de l’EAC et de diffuser les reportages en rapport avec ce processus pour promouvoir les affaires de l’EAC.

Au cours des exposés, le conférencier, M. Jean Pierre Bacanamwo, a présenté les grandes étapes prévues d’intégration du Burundi au sein de l’EAC notamment l’union douanière, le marché commun, l’union monétaire et la fédération politique.

Il a expliqué que le marché commun se traduit par la libre circulation de l’ensemble des facteurs de production notamment les marchandises, le travail et le capital entre les pays membres. Il a également cité les avantages de l’intégration à savoir le libre-échange, la création du commerce, la stabilité et la paix.