• mer. Déc 1st, 2021

Toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre de la Politique nationale des TlC appelées à redoubler d’ardeur dans la digitalisation des services publics

ByAdministrateur

Juin 4, 2021

GITEGA, 3 juin (ABP) – Un pas important est franchi par les institutions publiques dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Développement des Technologies de l’Information et de la Communication (PNDTIC 2010- 2025) mais des efforts sont encore à consentir pour la mise en œuvre effective de cette politique d’ici 2025.

Ce constat a été dégagé par les points focaux TIC des institutions publiques du pays lors de la retraite d’évaluation de l’état d’avancement de la mise en application de la PNDTIC tenue du 31 mai au 2 juin à l’hôtel Accolade.

Ils ont ainsi remarqué que nombre des réalisations sont enregistrées au niveau de développement des infrastructures TIC au sein des institutions, au niveau de développement des applications et des compétences numériques, de la planification et de la gouvernance, du fonctionnement internet et des réseaux sociaux.Les participants à cette retraite ont analysé ensemble l’état des lieux de l’intégration de l’usage des TIC au sein des ministères et des institutions publiques telles que la primature, l’Assemblée nationale, le Sénat et des entreprises parapubliques.

Ainsi, nombre des ministères ont des schémas directeurs en informatiques. D’autres institutions ont déjà intégré l’éducation formelle du personnel en TIC.

Aussi, il y a des institutions qui ont intégré l’interconnexion de leurs services et l’informatisation des services etc.

Néanmoins, ont-ils signifié, les intervenants dans la mise en œuvre de la PNDTIC doivent renforcer leurs efforts pour la mise en œuvre effective de cette politique d’ici 2025.

Ils ont ensuite échangé sur les stratégies adéquates à adopter dans un environnement complexe, évolutif et changeant des technologies. Ils ont aussi souligné le rôle clé du ministère en charge des TIC dans la coordination des intervenants, le suivi- évaluation de la mise en œuvre de la PNDTIC.

A l’issu des échanges, les points focaux TIC ont formulé la feuille de route du fonctionnement des cellules TIC dans la mise en œuvre de la PNDTIC. Ces cellules TIC ont notamment le rôle de promouvoir une synergie d’actions entre les différents intervenants dans la mise en application de la PNDTIC.

En vue d’atteindre la vision stratégique que s’est fixée le gouvernement, celle de réaliser l’accès universel des TIC à l’horizon 2025, les points focaux TIC des institutions publiques ont formulé des recommandations à l’intention des parties prenantes dans la mise en œuvre de la PNDTIC.

Ils ont ainsi recommandé aux autorités ministérielles et autres institutions publiques de s’imprégner et de s’approprier de la PNDTIC afin de s’impliquer dans sa mise en œuvre, de mettre en place les cellules TIC dans toutes les institutions, de promouvoir une cellule numérique au sein des institutions, de renforcer la gouvernance informatique et les efforts visant l’accessibilité à l’internet de toutes les institutions.

Ils ont recommandé au ministère en charge des TIC de s’impliquer dans la coordination de tous les projets TIC des différentes institutions.

Ils ont en outre recommandé aux cellules TIC de veiller à l’intégration de l’usage TIC dans les différentes institutions. Ils ont aussi recommandé aux partenaires d’impliquer le ministère en charge des TIC dans l’élaboration et l’exécution des projets TIC.

La directrice des TIC, Mme Rosine Guillène Gatoni a clôturé les travaux de la retraite en interpellant toutes les parties prenantes à la mise en œuvre de la PNDTIC à développer l’usage des TIC dans leurs sphères d’action.