• lun. Sep 26th, 2022

La PARCEM demande au gouvernement du Burundi de garantir la compétitivité et la concurrence pour les opérateurs économiques

ByAdministrateur

Juin 8, 2021

BUJUMBURA, 4 juin (ABP) – L’ONG locale Parole et action pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités (PARCEM) a organisé vendredi le 4 juin 2021, à Bujumbura, une conférence de presse pour parler de la situation du commerce concernant les produits stratégiques comme le ciment, le sucre et d’autres activités économiques.

Le président de la PARCEM, M. Faustin Ndikumana, a fait savoir que la pénurie des produits stratégiques comme le ciment et le sucre s’observe depuis un certain temps au Burundi.

La PARCEM lie cela au manque d’une structure indépendante qui puisse mener des enquêtes pour que la situation soit mise au grand jour.

« Lorsque la SOSUMO affirme que la production du sucre est suffisante, elle devrait organiser la commercialisation de ce produit », a estimé M. Ndikumana, précisant que ce qui importe pour les citoyens, c’est de pouvoir trouver le sucre sur le marché. Il plaide ainsi pour la libéralisation dans le commerce du sucre.