• dim. Jan 23rd, 2022

La période témoin de collecte des recettes a été couronnée de succès au marché de Kinama

ByAdministrateur

Août 13, 2021

BUJUMBURA, 11 août (ABP) – La période témoin, qui a débuté au mois de janvier 2021, a été couronnée de succès dans la collecte des recettes sur les droits de place au marché de Kinama, en commune urbaine de Ntahangwa (nord de la capitale économique), a-t-on appris du commissaire du marché, M. Désiré Ndikumana.

En effet, a-t-il précisé, les recettes varient actuellement entre 15 et 20 millions francs burundais alors qu’avant cette période, elles variaient entre 12 et 16 millions francs burundais par mois. Ndikumana fait remarquer que le commissariat du marché de Kinama a adopté des stratégies appropriées pour accroître les taxes municipales.

En effet, a-t-il précisé, en plus des séances de sensibilisation des commerçants sur la nécessité de s’acquitter des taxes municipales et qui ont eu un impact positif, le commissariat du marché de Kinama organise aussi des opérations de recouvrement forcé des taxes municipales sur les kiosques chaque fois que de besoin. C’est ainsi que le commissariat de ce marché s’est doté du matériel nécessaire (cadenas et cordes) pour bien mener cette opération.

Le commissaire du marché regrette, néanmoins, que les taxateurs éprouvent actuellement d’énormes difficultés pour faire le recouvrement des taxes sur les stands qui n’ont pas encore été construits. Il demande par conséquent à l’entreprise de construction ALUBUCO qui a gagné le marché de constructions des kiosques sur ces stands d’exécuter ce marché dans les meilleurs délais.

Interrogé à ce sujet, M. Eric Nihorimbere de l’entreprise ALUBUCO indique que son entreprise a déjà entamé les procédures de collecte du matériel de construction. Il déplore néanmoins des cas de commerçants qui n’ont pas encore payé les frais de construction des échoppes, des kiosques et des tablettes qui ont été construits par cette entreprise.  Il demande ainsi à la mairie de Bujumbura d’opérer un recouvrement forcé de ces frais pour faciliter la reprise des travaux, surtout que l’entreprise a engagé ses propres fonds.

En attendant la reprise de ces travaux de construction des échoppes et kiosques sur ce marché, le commissaire Ndikumana exhorte les commerçants qui opèrent sur ce marché de s’acquitter de ces taxes municipales, qui sont d’une importance capitale pour le développement de la mairie.

Pour rappel, au mois d’avril 2021, le commissariat du marché de Kinama a recouvré, en une seule journée, une somme de 14 millions de francs burundais lors d’une opération de recouvrement forcé des taxes sur activités.

La taxe sur les activités aussi appelées « taxes professionnelles municipales » en marie de Bujumbura ou « taxes professionnelles communales » dans les communes rurales est prévue par   l’ordonnance du ministre en charge de l’Intérieur datée du 4 août 1997, suivi de la décision du 15 janvier 2013 du maire de la ville de Bujumbura portant taxation des objets et services actuellement non taxés.