• lun. Sep 26th, 2022

Les femmes leaders des partis politiques appelées à valoriser leurs droits politiques et civiles

ByAdministrateur

Oct 7, 2021

NGOZI, 5 oct (ABP) – L’association Burundi Leadership Training Program (BLTP) a organisé depuis ce jeudi à Ngozi un atelier de deux jours à l’intention des femmes leaders des partis politiques œuvrant à Ngozi.

Cet atelier vise à réfléchir sur les rôle et responsabilités de la femme politique dans le pays, le ménage et la communauté.

Me Alphonsine Bigirimana qui a fait les exposés est revenue sur l’importance des activités de la femme. Celle-ci participe activement au développement intégral du pays.

Toutefois, au regard de la société burundaise, ses activités ne sont pas suffisamment valorisées. Elles sont reléguées au second plan comparativement à celles de son mari. Cela bloque la femme en ce qui est de sa participation politique. Cela est dû à des constructions sociales qui ont longtemps creusé un fossé entre la femme et l’homme en ce qui est des droits.

Me Bigirimana a demandé aux femmes leaders des partis politiques à valoriser leurs droits politiques et civiles pour que l’homme et la femme bénéficient des mêmes droits. Elle leur a demandé de bien se préparer aux échéances électorales de 2025. Le BLTP a beaucoup œuvré pour la promotion des droits politiques de la femme, de la bonne gouvernance et des pratiques démocratiques. Il a organisé beaucoup de formation des dirigeants des partis politiques pour une cohabitation pacifique et la promotion des valeurs d’unité, de cohésion sociale et de résolution pacifique des conflits. Il a appuyé les jeunes des différents partis politiques qui ont opté d’initier ensemble les activités génératrices de revenus.

Signalons qu’en province Ngozi, ce sont les jeunes de sept partis politiques qui ont initié des activités agro pastorales ensemble. Ils ont un champ sur la colline Rusuguti de la commune Ngozi où ils cultivent différentes cultures dont le maïs, la pomme de terre etc. Ces jeunes sont issus du parti CNDD- FDD, de l’UPRONA, du CNL, du FNL, de l’UPD zigamibanga, de Sahwanya FRODEBU et de l’APDR.