• sam. Nov 26th, 2022

Pour la promotion des droits des personnes déplacées internes, des réfugiés et des apatrides

ByAdministrateur

Oct 7, 2021

NGOZI, 6 oct (ABP) – La Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) veut promouvoir les droits des personnes déplacées internes, des réfugiés et des apatrides. Cela a été dit par Dr Sixte Vigny Nimuraba, président de la CNIDH, lors d’un atelier d’échange sur la situation des droits des personnes déplacées internes, des réfugiés et des apatrides.

Cet atelier, qui a vu la participation des gouverneurs des provinces Ngozi, Kayanza et Muyinga ainsi que des administrateurs des communes hébergeant des sites des déplacés, en l’occurrence Ruhororo, Tangara, Gasorwe et Tango, visait à échanger sur les défis dans la prise en charge de ces catégories et voir comment les aider à retourner dans leurs propriétés respectives.

Concernant les retours sur les terres d’origine, Dr Nimuraba trouve qu’il doit y avoir une sensibilisation des concernés et un dialogue avec les autorités pour que les retours soient volontaires et qu’il n’y ait pas de frustrations. Sinon, il faut que là où c’est possible, les sites soient érigés en villages modernes de paix.

Parmi les thèmes développés, il y a le rôle de l’administration dans la protection des droits des déplacés, réfugiés et déplacés, la situation dans les sites de la province Ngozi, ainsi que les défis rencontrés par les intervenants.