• mer. Mai 18th, 2022

Évaluation de la journée dédiée à la solidarité locale

ByAdministrateur

Oct 11, 2021

BUJUMBURA, 9 oct (ABP) – Le gouverneur de la province Bujumbura (ouest du Burundi), Désiré Nsengiyumva, a tenu vendredi au chef-lieu de la commune Kanyosha une réunion d’évaluation de la journée de la solidarité locale, à laquelle étaient conviés les membres de son cabinet, les administrateurs communaux, les agronomes communaux, et les assistants sociaux du Centre de développement familial et communautaire impliqués dans le ciblage des indigents et vulnérables bénéficiaires ainsi que dans la collecte des aides, a constaté l’ABP sur place.

Dans son mot liminaire, le gouverneur Nsengiyumva a fait remarquer qu’il est difficile de gouverner les gens qui sont démunis et affamés, raison pour laquelle on doit penser comment les gens de faibles moyens ou qui n’en ont pas tout court doivent vivre. « Nous devons essayer de les tirer de leur pauvreté, les relever pour qu’ils puissent un jour se prendre en charge ».

Tour à tour, les administrateurs ont donné chacun en ce qui le concerne ce qu’il a collecté en terme de vivres secs, frais et de l’argent mais d’emblée certains parmi eux ont indiqué que la population a donné des vivres et s’est montrée réticente quant au don d’argent.

Le gouverneur Nsengiyumva a mal apprécié ce travail abattu par les administrateurs et n’a pas caché sa désapprobation pour ceux qui ont manifesté une légèreté dans ce travail, notamment deux communes qui ont collecté l’une 10.000 FBu et l’autre 12.000 FBu.

Les membres des comités communaux de la solidarité nationale ont affiché le défi lié au ciblage

des bénéficiaires où on trouve de grands effectifs. A ce propos, le gouverneur a recommandé que le ciblage des bénéficiaires soit rigoureux et respecte les critères car, si on n’y met pas de sérieux, il sera difficile pour les communes de les assister.

En outre, les participants ont proposé qu’il soit mis en place un registre des bénéficiaires et il y aura une validation publique pour plus de transparence.

Le gouverneur en tant que président de la commission provinciale de la solidarité locale a fustigé le fait que les gens ne soient pas gagnés à la cause d’aider les autres et a invité les membres des différents comités de la solidarité locale à continuer la sensibilisation.

Aux administrateurs, il leur a demandé de s’impliquer plus qu’ils ne le font pour aboutir à de bons résultats de la solidarité envers les nécessiteux sur les collines, les communes et partant de toute la province.