• mer. Mai 18th, 2022

La loi sur la stabulation permanente est généralement respectée

ByAdministrateur

Nov 2, 2021

KARUSI, 27 oct (ABP) – La loi sur la stabulation permanente du gros et petit bétail ainsi que de la volaille est généralement respectée en province Karusi (centre-est du Burundi), sauf quelques cas isolés qu’il faut corriger, a-t-on appris de certains administratifs à la base.

Concernant le gros bétail, la grande majorité des éleveurs ont opté pour la stabulation totale dans les étables même s’il y a des cas rares qui pratiquent une stabulation partielle, c’est-à-dire la garde dans leurs propriétés foncières durant la moitié de la journée, soit avant ou après-midi. L’élevage du mouton étant très rare à Karusi, il est souvent associé à celui des vaches, selon les chefs de collines contactés. Pour ce qui est de l’élevage des caprins, jugé très compliqué avec la stabulation permanente, la plupart des éleveurs ont préféré l’abandonner et ne garder qu’un petit nombre à garder attaché sur une corde dans leurs propriétés.

Par ailleurs, les chefs de collines contactés, affirment que les éleveurs ont réduit au minimum l’effectif du bétail pour bien répondre à la politique nationale de stabulation permanente, avec sans doute des conséquences qu’ils signalent, notamment la hausse du coût de la viande, et même sa rareté sur le marché, la hausse du coût de la fumure organique et du lait. Ils affirment que les éleveurs de la volaille continuent leur pratique de divagation sans s’inquiéter.