• mer. Déc 1st, 2021

Les bénéficiaires des semences de maïs hybride et intrants octroyés par le PRDAIGL témoignent de leur satisfaction

ByAdministrateur

Nov 8, 2021

CIBITOKE, 5 nov (ABP) – Les bénéficiaires des semences de maïs hybride et intrants octroyés par le projet régional de développement agricole intégré dans les grands lacs (PRDAIGL), dans les communes de Buganda et Rugombo en province Cibitoke, témoignent de leur satisfaction. Il s’agit de petits exploitants agricoles de 14 collines à savoir six collines de la commune Buganda et huit de Rugombo exploitant jusqu’à 0,5 hectares de terres, selon des informations auprès du PRDAIGL. Ces collines appuyées en commune Buganda sont, Nyamitanga, Ndava-village, Kansega, Kaburantwa, Gasenyi-rural et Murambi tandis en commune Rugombo les bénéficiaires de cet appui sont des collines de Mpararambo II, Munyika I, Kagazi, Rusiga, Ruvumera, Rusororo, Kiramira I et Kiramira II d’après la même source.

                                                                                                                        Des sacs des intrants octroyés par le PRDAIGL

Dans ces appuis, ceux qui sont appuyés pour la première fois, ils bénéficient 100 % des semences et intrants maïs hybrides dont ils ont besoin. Ceux qui sont appuyés pour la deuxième année reçoivent la moitié des semences et intrants dont ils ont besoin tandis ceux qui bénéficient de ces appuis pour la troisième fois, ont droit à 20% de ces semences et d’intrants de la saison culturale A 2021-2022, a-t-on appris. Dans ces appuis, les proportions des quantités octroyées sont déjà connues et sont de 30 kilogrammes de semences de maïs hybride par hectare, contre 150 kilos d’intrants de la FOMI appelés Imbura et 75 kilos d’intrants connus sous le nom de Totahaza. Notons que les bénéficiaires de cette variété de semences de maïs reconnaissent sa bonne production dans les conditions normales, mais craignent seulement pour la carence de la pluie, dans certaines localités de ces deux communes.