• sam. Nov 26th, 2022

Forum d’échange entre les leaders des OSCs féminines et les responsables des médias sur la promotion de la voix des femmes dans les médias

ByAdministrateur

Nov 24, 2021

BUJUMBURA, 23 nov (ABP) – L’Association des femmes journalistes (AFJO) a organisé mardi le 23 novembre, à Bujumbura, un forum d’échanges entre les leaders des organisations de la société civile (OSCs) féminines et les responsables des médias pour vulgariser la charte des médias sensibles au genre.

Au cours de ce forum, les participants devaient aussi échanger sur les défis qui s’observent dans les médias en matière d’intégration-genre, que ce soit au niveau du personnel et du contenu des productions, a indiqué la présidente et représentante légale de l’AFJO, Mme Diane Ndonse.

                                                                                                                                                                                        Vue partielle des participants

Selon Mme Ndonse, les enquêtes menées en 2020 ont montré que peu de responsables des médias sont au courant de l’existence de la charte des médias sensibles au genre. A peu près 70% ont dit qu’ils n’étaient pas au courant de cette charte.

D’après la présidente de l’AFJO, la charte des médias

sensibles au genre a été mise en place par le ministère en charge de la Communication et des Médias, les responsables des médias, les organisations professionnelles des médias, le Conseil national de la Communication et les journalistes. Le contenu de la charte est fait par des engagements, notamment l’intégration-genre dans la production médiatique, la formation des journalistes pour qu’ils soient sensibles à l’intégration genre, et la formation des responsables des médias pour qu’il y ait l’équilibre genre au niveau du personnel et du contenu.

Au cours des échanges, les responsables des médias ont présenté la situation actuelle d’intégration genre dans certains médias. En effet, ont-ils indiqué, il y a une amélioration au niveau de la représentativité des femmes dans les médias, malgré l’incompétence qui se remarque chez certaines à cause de la culture qui les empêche de travailler comme il faut. Pour que les femmes accomplissent leur travail efficacement, il faut que les responsables des médias soient sensibilisés et prennent en compte les besoins spécifiques des femmes journalistes qui sont dans leurs médias, a-t-elle signalé.

Mme Ndonse a suggéré qu’il y ait la formation des femmes journalistes pour qu’elles puissent affronter les grands genres journalistiques. Par ailleurs, les responsables des médias doivent être sensibilisés sur la masculinité positive, a-t-elle souligné.