• lun. Juil 4th, 2022

Lancement de la campagne de repiquage des plantules du riz dans le marais hydroagricole de la Ruvubu

ByAdministrateur

Jan 6, 2022

KAYANZA, 5 jan (ABP) – Les exploitants du marais hydroagricole de la Ruvubu, côté de la commune Muhanga en province Kayanza (nord du Burundi), qui affichent une réticence dans l’aménagement de leurs champs rizicoles leur seront retirés pour être distribués aux coopératives qui sont en mesure de les exploiter.

Cette déclaration a été faite mardi par le directeur de la promotion des filières agricoles, M. Médard Ndayikengurukiye, lors des activités de lancement de la campagne de repiquage des plantules du riz dans le marais hydroagricole de la Ruvubu, côté de la commune Muhanga. Les activités ont vu la présence des experts chinois ainsi que des autorités administratives et agricoles au niveau tant provincial que communal de Muhanga, a-t-on appris sur place.

Les activités ont débuté dans les 50 hectares du périmètre appuyé techniquement et en intrants agricoles par les experts chinois. C’est au moment où les riziculteurs exploitant plus de 500 ha dans ce même marais ont bénéficié des plantules du riz.

Dans son allocution d’ouverture des activités, le conseiller du gouverneur en charge du développement, M. Vénuste Nduwimana, a déploré le fait que certains riziculteurs de la Ruvubu affichent une réticence dans l’aménagement de leurs champs rizicoles, d’où il les a conviés à s’approprier des activités rizicoles en vue de continuer à accroître le rendement.

Pour sa part, le directeur de la promotion des filières rizicoles au ministère ayant l’agriculture dans ses attributions, M. Médard Ndayikengurukiye, a précisé que les riziculteurs n’accomplissant pas convenablement les activités rizicoles depuis le labour jusqu’au sarclage se verront bientôt retirer de leurs lopins de terre pour être distribués aux coopératives qui sont en mesure de les exploiter comme il faut.

A cet effet, il a demandé aux chefs de collines et aux moniteurs agricoles des collines surplombant le marais de la Ruvubu de fournir des rapports hebdomadaires auprès du directeur provincial de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage en vue d’être toujours au courant de l’état de croissance des semences du riz. Il a également invité les services techniques au niveau de la province Kayanza de fixer un calendrier de toutes les activités rizicoles en vue de leur bonne marche.