• mer. Fév 28th, 2024

Les exploitants des marais de Nyawisesera et Gasenyi apprécient la pratique d’une agriculture en bloc

ByAdministrateur

Jan 20, 2022

KAYANZA, 19 jan (ABP) – Les exploitants des marais de Nyawisesera et Gasenyi situé dans les communes Gatara et Matongo de la province Kayanza (nord) ont entamé depuis le mardi 18 janvier 2022, les activités de récolte du maïs hybride y semé durant la saison culturale C 2021 écoulée, a constaté l’ABP.

Ces exploitants ont témoigné auprès de l’ABP qu’ils se réjouissent du projet de mise en commun des lopins de terre pour la pratique d’une agriculture en bloc, soulignant que cette pratique ait impacté positivement sur la production et le gardiennage des champs de cultures.

                                                                                                                           Les exploitants du marais de Gasenyi entament les activités de récolte du maïs

Du côté de l’administration communale à Gatara, ils demandent d’étendre le projet de mise en commun des lopins de terre pour une agriculture en bloc.

Comme l’indique les habitants exploitants les marais de Gasenyi et Nyawisesera que l’ABP a rencontré ce mardi, depuis la prise de la mesure portant mis en commun des lopins de terre pour une agriculture en bloc, la production a significativement augmenté.

A titre illustratif, une certaine Patricie Niyonkuru de la colline Nteko en commune Gatara dit qu’elle s’attendait toujours à une production avoisinant 50 kilos de grains de maïs et qu’avec la nouvelle pratique de mis en commun des champs pour une agriculture en bloc, la production oscille aujourd’hui entre 250 et 300 kg de grains de maïs.

Même son de cloche pour un certain Sévérin Havyarimana, lui aussi de la colline Nteko, qui se réjouit de la façon dont la production accroisse de saison en saison grâce à l’agriculture en bloc.

De surcroît, les mêmes sources contactées indiquent que même les frais alloués aux veilleurs ont été sensiblement réduits du fait de l’augmentation du nombre de ceux qui font garder leurs champs de cultures.

Contacté à ce même propos, le conseiller de l’administrateur communal de Gatara en charge des affaires économiques, du développement et des statistiques M.  Révérien Ntahimpera, témoigne que la réussite du projet de mise en commun des champs de culture pour la pratique d’une agriculture en bloc résulte des sensibilisations menées par les uns et les autres.

Il en profite pour demander aux habitants de Gatara d’étendre ledit projet du fait que, grâce au suivi régulier des moniteurs agricoles, il est facile aujourd’hui de déterminer les maladies et les ravageurs qui attaquent les cultures et les produits phytosanitaires y appropriés.

A noter que les marais de Gasenyi d’environ 30 hectares se trouvant à cheval entre les collines Nteko, Ngoro et Kabungo. Une telle activité a été également organisée dans le marais de Nyawisesera séparant les communes Gatara et Matongo.