• lun. Mai 20th, 2024

La population de Kayanza appelée à s’approprier le programme « Ewe Burundi urambaye »

ByAdministrateur

Jan 31, 2022

KAYANZA, 29 jan (ABP) – La population burundaise en général et celle de Kayanza en particulier est appelée à s’approprier du programme gouvernemental « Ewe Burundi urambaye » en plantant des arbres dans ses lieux de résidence ou de travail, du fait que même la sécurité n’est garantie que si l’environnement est protégé. Cela fait partie des conseils lui prodigués jeudi par le chef de Bureau opération et entrainement au sein de la Police nationale du Burundi en même temps parrain des provinces septentrionales de Kayanza et Ngozi dans le programme « Ewe Burundi Urambaye », le CP Emile Manisha.

C’était au terme des activités de plantation des boutures de bambous sur les berges de la rivière Ruvubu, sur sa rive située en commune de Gatara.

Dans son discours de circonstance, le CP Emile Manisha a souligné que la population a, petit à petit, compris le bien-fondé de ce programme et que l’état des lieux des arbres plantés est très satisfaisant. Il a ainsi demandé aux habitants de Kayanza en particulier et ceux de tout le pays en général d’exécuter le programme Ewe Burundi Urambaye à leurs lieux respectifs de résidence.

De plus, il les a exhortés à s’approprier dudit programme surtout en remplaçant les arbres détruits ou ceux qui n’ont pas poussé convenablement afin de sauvegarder les richesses naturelles.  Il a émis le souhait de voir les responsables administratifs, multiplier les séances de sensibilisations de la population sur la préservation de l’environnement car, a expliqué le commissaire Manisha, la sécurité n’est garantie que si l’environnement est protégé. Il en a profité pour interpeller les corps de défense et de sécurité à se joindre à la population dans la mise en exécution du programme « Ewe Burundi Urambaye » surtout en plantant des arbres dans les domaines tant militaires que policiers. Les corps de sécurité et de défense doivent aider dans l’identification des personnes pouvant nuire à l’évolution dudit programme, a-t-il dit.