• lun. Fév 26th, 2024

Descente du Maire de la ville en commune Mukaza dans la zone Rohero

ByAdministrateur

Fév 17, 2022

BUJUMBURA, 17 fév (ABP) – Le Maire de la ville de Bujumbura M. Jimmy Hatungimana a fait le 16 février une descente en commune Mukaza dans la zone Rohero pour écouter les doléances de la population et trouver ensemble des solutions, a constaté l’ABP sur place.

Dans son allocution, M. Hatungimana a fait savoir que la visite s’inscrit dans les recommandations du chef de l’Etat, qui demande aux responsables administratifs d’écouter les préoccupations de leurs dirigés. Il était accompagné par les chefs des services techniques en zone Rohero, ainsi que les représentants des confessions religieuses.  Les activités ont débuté par un discours d’ouverture prononcé par l’administrateur de la commune Mukaza M. Rénovat Sindayihebura. Il a indiqué que la paix et la sécurité règnent en commune Mukaza en général et en zone Rohero en particulier et que la population s’attèle aux activités quotidiennes conduisant au développement surtout le commerce.

Concernant la viabilisation de la ville, M. Sindayihebura a parlé du pas franchi dans le pavage des avenus inter-quartiers et l’éclairage des rues qui est considérable.

Après le discours du Maire de la ville, les habitants de la zone Rohero ont parlé des problèmes auxquels ils font face. M.Ndikumana Serges, citoyen au quartier Kiriri-Vugizo, a présenté un problème des enfants qui font un long trajet pour arriver à l’école.  Il a précisé que ces écoliers proviennent des quartiers Kiriri-Vugizo et Rweza. Ils traversent la route dénommée Boulevard Mwezi-Gisabo pour aller à l’ECOFO Stella-Matutina et à l’ECOFO Kabondo. Ce citoyen dit que les parents desdits quartiers se plaignent de la vie de leurs enfants en danger car, a-t-il ajouté, les uns ont déjà perdu leurs vies lors du trajet, percutés par les voitures qui vont à grande vitesse. M. Ndikumana demande au gouvernement de résoudre cette question en vue de protéger ces enfants.

Les habitants de la zone Rohero qui ont participé aux échanges, sont revenus sur les problèmes liés à l’électricité, à l’eau, à la pénurie des boissons de BRARUDI, au pavage des routes dans les quartiers non viabilisés comme Mugoboka, les titres fonciers, l’éclairage sur les rues.   M. Misigaro Aboubakar a indiqué que même si le système d’éclairage atteint un niveau souhaité, l’enclos de l’Université du Burundi Campus Mutanga n’est pas éclairé, pour cela, les gens en profitent pour voler des personnes qui traversent le Boulevard Mwezi-Gisabo pendant le soir.

M. Hatungimana a indiqué qu’il va s’entretenir avec les autorités du ministère qui a les routes et les constructions dans ses attributions pour construire une école dans les milieux proches aux quartiers Kiriri-Vugizo et Rweza en vue de protéger les écoliers contre les accidents de roulage. En ce qui concerne les zones en obscurité, il a ajouté qu’ils ont déjà un plan d’éclairer le Boulevard Mwezi-Gisabo dès le Rondpoint communément dénommé monument du soldat inconnu jusqu’au palais présidentiel à Gasenyi.   Il appelle aussi la population à respecter les mesures prises par la Mairie que les gens doivent éclairer sur les enclos de leurs ménages.   M. Hatungimana a clôturé les activités en remerciant la population et en promettant une autre descente pour évaluer les réalisations.

Vue partielle des participants