• mar. Fév 27th, 2024

Evaluation des descentes effectuées dans les communes

ByAdministrateur

Mar 4, 2022

BUJUMBURA, 3 mars (ABP) – Le gouverneur de la province Bujumbura (ouest du Burundi), M. Désiré Nsengiyumva a tenu, mercredi le 2 mars, au chef-lieu de la zone Muyira en commune Kanyosha, une réunion à l’intention des administrateurs communaux et des chefs de services provinciaux pour analyser les doléances récoltées lors des descentes effectuées ces derniers jours dans les communes pour écouter les préoccupations de la population et les plans d’action des communes, a constaté l’ABP sur place.

Présentant la synthèse des doléances, le conseiller juridique du gouverneur, M. Guillaume Niyoyitungira a indiqué que 85% des doléances portaient sur les conflits fonciers, la population pointait du doigt le domaine de la justice pour les jugements qui ont été mal rendus, le gros des conflits fonciers étant localisés zone Maramvya, commune Mutimbuzi.

Dans le domaine de l’agriculture, a-t-il poursuivi, les agriculteurs se plaignent du retard en approvisionnement des fertilisants de l’usine FOMI alors qu’ils paient à temps les avances, le manque des semences sélectionnées et des hangars pour conserver les semences de pommes de terre dans les communes Mugongomanga et Mukike.

Dans le commerce, il se remarque une pénurie généralisée des produits BRARUDI, du sucre SOSUMO et du ciment BUCECO, les prix ne sont pas respectés et la population est à la merci des toutes les spéculations, a-t-il noté.

Dans le domaine de l’environnement, la population de Gatumba demande que la rivière Rusizi qui, chaque année quitté son lit habituel pour l’inonder, soit protégée et que les terres domaniales occupées illégalement par les privées soient rétrocédées.

La population de Kabezi réclame les terres riveraines du lac Tanganyika dont l’Etat se fait prévaloir l’appartenance.

Dans le domaine sanitaire, la population a décrié le mauvais accueil au centre de santé de Mageyo en commune Mubimbi tandis qu’à Gatumba on fustige le fait qu’il a une pénurie récurrente de médicaments, qui seraient volatilisés selon un habitant cette localité qui a ajouté que même les cadavres sont retenus pour les gens qui ne se sont pas acquittés des frais d’hospitalisation.

Le manque d’eau et d’électricité a été également évoqué en commune Mubimbi, Mukike, Kabezi et Mutimbuzi.

Du côté social, on signale les cas de femmes délaissées par leurs maris en commune Mubimbi et ces derniers vont épouser d’autres en commune Mutimbuzi.

Il y a également les vieilles mamans vulnérables en commune Kabezi qui demandent d’être assistées et il en est de même pour les déplacés de Gatumba se trouvant au site Sobel à Maramvya.

Au niveau de l’éducation, il a été soulevé le fait que certains enseignants ne s’acquittent pas convenablement de leur tâche ce qui est à l’origine de mauvais résultats scolaires dans cette province et un suivi régulier est requis pour les concernés. Il est à signaler également que certains administratifs ont été chargés par leurs administrés notamment en commune Isare, Nyabiraba et Mutimbuzi.

S’agissant des plans d’actions communaux qui tiennent lieu de contrats de performance, le gouverneur est passé en revue ces derniers et a demandé si les chefs de service provinciaux sont informés du contenu de ces derniers et ils ont répondu par la négative.

Les administrateurs communaux ont rétorqué en disant que les plans d’actions sont élaborés en commun accord avec les chefs de service communaux et ce sont eux qui doivent tenir informés leurs chefs.

Au chapitre des divers, il a été constaté que les agronomes communaux et les moniteurs agricoles n’assurent pas un encadrement de proximité chez les agriculteurs, qui pratiquent encore une polyculture dans certaines communes.

Vue partielle des participants