• lun. Juil 15th, 2024

Célébration de la journée internationale de la femme en provinces de Bujumbura et Bubanza

ByAdministrateur

Mar 22, 2022

BUJUMBURA/BUBANZA, 21 mars (ABP) – Les femmes de la province Bujumbura (ouest du Burundi) et celles de la province Bubanza (Nord- Ouest du Burundi), réunies en différentes associations s’étaient données rendez-vous samedi dernier pour célébrer la journée internationale de la femme, a constaté l’ABP.

En province Bujumbura, les cérémonies se sont déroulées à Ruyaga en commune Kanyosha et ont débuté par un défilé des femmes venues de toutes les communes de cette province.

La directrice provinciale pour le développement familial et social, Mme Marcelline Ndabateyinzigo a fait savoir dans son allocution que les femmes agricultrices de cette province font face à un grand défi. Elle a cité la configuration géographique de la province avec un relief qui ne permet pas de bien cultiver, signalant que quand on cultive de bas vers le haut, la terre remuée est emportée par l’érosion jusque dans les marais, dans les rivières et dans le lac Tanganyika.

Mme Ndabateyinzigo a plaidé pour ces femmes qui ont besoin d’un encadrement agricole de proximité de la part des moniteurs agricoles et des agronomes. Ces derniers sont nécessaires pour leur apprendre comment aménager la terre arable, et comment creuser les courbes de niveau.

Elles ont besoin également des semences sélectionnées, des engrais chimiques, des marchés d’écoulement des produits agricoles et des techniques de transformation de la production.

Cette journée a été une occasion de remiser et reprise entre l’ancienne présidente du Forum provincial des femmes et la nouvelle en l’occurrence Mme Fidès Misigaro, qui a profité de cette opportunité pour présenter les femmes membres de ce Forum au niveau provincial et au niveau des communes.

                 Vue partielle des participants à la fête en province Bubanza

La nouvelle présidente du forum provinciale des femmes de Bujumbura a appelé les femmes de cette province à rompre avec l’ivresse et à s’occuper du développement de leurs foyers, souhaitant que ces derniers soient caractérisés par l’entente. Pour sa part, elle leur a promis d’être la porte-flambeau dans le développement.

Le gouverneur de la province Bujumbura M. Désiré Nsengiyumva a indiqué que cette province atteint un pas important dans le placement des femmes dans les sphères de prise de décision, signalant qu’elle dispose de 3 femmes députés sur 8, un porte-parole du président de la République qui est une femme native de Bujumbura, des directeurs et des directeurs généraux.

« Vous êtes dotées d’une intelligence comme les hommes, soyez des responsables en qui vous ont placé la confiance, militez et méritez les postes de responsabilité », a-t-il renchéri, avant d’exhorter ces femmes à augmenter la production agricole, à proteger l’environnement et à contracter des crédits auprès de la banque des femmes récemment ouverte à Gitega (centre du Burundi). Il a terminé ses propos en affirmant qu’il ne ménagera aucun effort pour soutenir les projets des femmes.

                                                                                               Femmes motards de Bubanza lors du défilé agrémentant la fête

En province Bubanza, les festivités marquant la célébration provinciale de la journée internationale de la femme ont eu lieu au chef-lieu de la commune Mpanda.

Le gouverneur de cette province, M. Cléophas Nizigiyimana, a fait savoir que cette journée arrive au moment où il y a une nette amélioration dans la représentativité de la femme au niveau provincial. Il a expliqué, à titre d’exemples, que parmi ses cinq conseillers figure une femme, deux des cinq administrateurs communaux sont des femmes, parmi les cinq députés élus dans la circonscription de Bubanza figure une femme, une des deux sénateurs est une femme et certaines des chefs de collines sont de sexe féminin.

Néanmoins, le gouverneur Nizigiyimana déplore qu’il existe encore des femmes et filles qui se méconduisent comme celles qui s’adonnent au concubinage, à l’adultère et autres, ainsi que le phénomène de femmes et filles maltraitées, encore visible.

Il met en garde des administratifs locaux qui font recours au règlement à l’amiable, en cas de violence basée sur le genre, qu’ils courent des sanctions conformément à la loi. Il invite des femmes à l’organisation en coopératives d’auto développement et à l’élaboration des projets bancables, à soumettre à la Banque des femmes.

Le gouverneur de la province Bubanza invite également les hommes de cette province à valoriser leurs épouses car, selon lui, restent des piliers majeurs du développement des ménages.

Quant à Mme Perpétue Bankwanze, nouvelle représentante provinciale du Forum des femmes, elle promet que les membres de ce forum serviront de bonnes références dans la mise en place des champs de rayonnement, pour l’augmentation de la production agricole.

A noter que les festivités ont été marquées par le défilé des différentes associations féminines, et la présence des diverses autorités comme Mme le ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias, native de cette province.