• mer. Fév 28th, 2024

Le président de l’Assemblée nationale rencontre les administratifs et les chefs de services

ByAdministrateur

Mar 23, 2022

KIRUNDO, 22 mars (ABP) – Le président de l’Assemblée nationale M. Daniel Gélase Ndabirabe, a rencontré lundi le 21 mars 2022, au chef-lieu de la province Kirundo (nord du Burundi), les administratifs à tous les niveaux et les chefs de services pour échanger sur la vie de la province, a-t-on constaté sur place.

Le gouverneur de la province Kirundo, M. Albert Hatungimana, a indiqué que la province est souvent victime des aléas climatiques, surtout le déficit hydrique. Il a ajouté que le gouvernement a adopté des stratégies pour faire face à ce défi en mettant en place des projets pouvant servir à l’irrigation collinaire à l’aide des eaux des lacs et à l’intensification de l’agriculture.

                                                                                                           vue partielle des participants à la réunion

En matière de la justice, le gouverneur Hatungimana a dit qu’on a pu décourager la justice populaire, mais que les conflits fonciers hantent la province. Il n’a pas manqué de signaler que le secteur du tourisme n’est pas contrôlé, soulignant que des touristes viennent visiter les lacs de Kirundo et partent sans payer. D’où il a demandé aux concernés de prendre des mesures qui pourront faciliter l’encaissement des devises. Il a aussi demandé au gouvernement l’attribution du matériel pouvant attirer les touristes, notamment les pirogues modernes.

Le président de l’Assemblée nationale a, quant à lui, insisté sur les caractéristiques d’un bon dirigeant. C’est une personne qui reste toujours tout près de ses dirigés pour faire face aux irrégularités qui s’observent et qu’elle doit être impartiale. Il a fustigé certains magistrats qui se comportent mal jusqu’à être corrompus, et ce manquement des agents du secteur de la justice conduit les gens à s’entretuer, a-t-il martelé.

 

M. Ndabirabe a également énuméré les institutions de l’Etat et leur fonctionnement afin que les participants à la réunion en aient l’idée.

Il a en outre signalé que le gouvernement est toujours au service de la population pour assurer le bien-être, et a précisé que si rien ne change, d’ici le mois de septembre, le pays inaugurera une autre usine de fabrication des engrais chimiques, signifiant qu’on compte mettre en place au moins trois usines pour éviter le monopole de FOMI, et par conséquent les prix de ces engrais vont diminuer.

Il a aussi prodigué des conseils aux responsables des sociétés coopératives qu’il faut veiller à ce que ces organisations soient rentables, puisque, a-t-il précisé, le gouvernement souhaite que la production de plus de 3000 sociétés coopératives qu’on compte dans le pays contribue à la diminution du déficit budgétaire, à la hausse du Produit intérieur brut (PIB), à la diminution de la dette publique et à l’encaissement de beaucoup de devises.

Il a mis en garde les gens de Kirundo qui se contentent d’entreprendre des divisions entre les individus, oubliant que ces blocs qu’ils ont constitués enfreignent au développement de leur province. Il leur a demandé de s’unir le plus rapidement possible avant que d’autres mesures ne soient prises.