• ven. Mar 1st, 2024

Célébration de la journée africaine de l’alimentation scolaire édition 2022

ByAdministrateur

Mai 25, 2022

KIRUNDO, 25 mai (ABP) – La première dame du Burundi, Mme Angeline Ndayishimiye a rehaussé de sa présence mardi le 24 mai 2022, à l’Ecole fondamentale de Kibonde en commune Busoni de la province Kirundo (nord du Burundi), les cérémonies marquant la journée africaine de l’alimentation scolaire édition 2022, a constaté l’ABP sur place. Cette journée a été célébrée sous le thème : « Un avenir meilleur pour le Burundi grâce à l’alimentation scolaire issue de la production locale ».

                                                                                          Mme Angéline Ndayishimiye en train de partager le repas avec les élèves

Mme Ndayishimiye a, dans son discours, invité tout le monde de contribuer au bon fonctionnement du programme gouvernemental de cantine scolaire endogène pour permettre à leurs enfants d’étudier dans de bonnes conditions. Elle a fait savoir que seulement 670.000 élèves sont bénéficiaires de ce programme, alors qu’on devrait servir 2.800.000 enfants.

Elle a exhorté les administratifs à sensibiliser la population pour qu’on puisse grignoter sur leur production dans l’optique de soutenir leurs enfants à l’école. La première dame du Burundi a aussi encouragé les coopératives en les invitant de produire plus pour qu’on puisse avoir la production destinée à ce programme.

A l’occasion de la même journée, on a lancé l’alimentation des champignons à quelques écoles de la commune Busoni, pour que les enfants bénéficient une alimentation équilibrée, sachant que les champignons sont très riches en éléments nutritifs. Elle a fait remarquer que petit à petit cette nouvelle sorte d’aliment sera introduite à d’autres écoles de différentes provinces.

Pour soutenir ce programme important, les Etats Unis d’Amérique ont promis d’octroyer 25 millions de dollars, a précisé la première dame, d’où elle a profité de l’occasion pour remercier d’autres intervenants dans ce programme à savoir les Pays Bas qui contribuent 4 millions d’Euros par an, soit 8,5 milliards de FBu, la Chine, le Japon et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique, M. François Havyarimana a, quant à lui, fait savoir que ce programme de cantine scolaire endogène a considérablement réduit le taux d’abandons scolaires dans ses zones d’intervention, ajoutant que le taux de réussite a augmenté, ce qui a été affirmé par le gouverneur de la province Kirundo M. Albert Hatungimana dans son mot d’accueil. Il a en outre indiqué que ce programme collabore avec les coopératives pour que leurs productions soient acheminées à ces écoles bénéficiaires du programme, ce qui permet à ces coopératives de décrocher facilement le marché d’écoulement, signalant que ces coopératives sont en bon état grâce à ce partenariat.  Le ministre Havyarimana a exhorté au PAM de mettre en place un stock stratégique destiné à ce programme de cantine scolaire endogène pour faire face à certaines irrégularités qui s’observent.

Quant au représentant du PAM, il a fait savoir que ce programme de cantine scolaire est actuellement mis en œuvre dans les provinces de Cibitoke, Bubanza, Bujumbura, Gitega, Ngozi, Muyinga, Kirundo avec 635000 élèves qui ont reçu un repas dans 850 écoles pour l’année scolaire 2020-2021.  Il a ajouté qu’au Burundi, le programme a permis de réduire le taux d’abandons scolaires de 11% à 7% et d’augmenter le taux de scolarisation de 5% à 14%. Le représentant du PAM a aussi indiqué qu’en 2021, 5000 tonnes de nourriture, soit 48% des aliments distribués, ont été achetées directement auprès des petits producteurs agricoles soutenus par le PAM, en injectant 3,3 millions de dollars US dans l’économie locale.

Précisons que ces cérémonies ont vu la participation du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants et celui en charge de la Solidarité nationale ainsi que les ambassadeurs de la Chine, des Pays Bas et les représentants de différentes organisations onusiennes au Burundi.