• lun. Juil 22nd, 2024

L’UDCEH continue à promouvoir l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants mal nourris

ByAdministrateur

Juin 14, 2022

GITEGA, 10 juin (ABP) – L’Union pour le développement, le changement des mentalités et l’épanouissement de l’humanité  (UDCEH) a procédé, lundi le 6 juin 2022, à l’ouverture de deux  foyers d’apprentissage et de réhabilitation nutritionnelle (FARN), après le dépistage de la malnutrition des enfants de moins de 5 ans. Les résultats du dépistage ont donné au moins 50 enfants de cette localité qui souffrent de la malnutrition  modérée et 10 autres en situation de malnutrition sévère. Cela étant dans le cadre du projet d’intégration de la nutrition communautaire et de la lutte contre l’insécurité alimentaire en cours d’exécution sur la colline Rubamvyi de la commune et province Gitega (centre du Burundi).

Le coordinateur de ce micro-projet M. Prosper Kwizera, a fait savoir que le but de ces activités est de de promouvoir et de réhabiliter la santé des enfants âgés de 6 à 59 mois dépistés lors de la campagne précédemment effectuée sur la colline Rubamvyi et qui souffrent de la malnutrition modérée.

M. Kwizera a également signalé que les enfants atteints de la malnutrition sévère étaient déjà référés aux établissements sanitaires de proximité pour le suivi régulier. Il a en outre signalé que 5 FARN seront organisés sur cette colline pour combattre à problématique afin que ces 60 enfants se retrouvent en bon état.

Selon toujours Kwizera, les enfants en situation de malnutrition de la colline Rubamvyi prendront une alimentation saine et équilibrée pendant une période de 12 jours dans ces foyers d’apprentissage et de réhabilitation nutritionnelle. Leurs parents y gagneront des connaissances relatives à l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, en plus des techniques culinaires, a-t-il ajouté.

Du côté des bénéficiaires, les parents dont leurs enfants sont en situation de malnutrition se réjouissent de l’initiative de cette association, car selon eux beaucoup d’entre eux affirment qu’ils ne connaissent pas comment préparer le régime alimentaire à donner à leurs enfants.

Signalons que les bénéficiaires n’ont pas manqué de demander à cette association de leur apporter un coup de mains, pour la promotion de l’agriculture en vue de subvenir à l’alimentation de leurs enfants.