• mer. Fév 21st, 2024

Réunion d’échange des leaders sur la situation politico-sécuritaire

ByAdministrateur

Juil 14, 2022

CIBITOKE, 13 juil (ABP) – Le gouverneur de la province Cibitoke, Carême Bizoza, a réuni  mardi 12 juillet 2022, au chef-lieu de la commune Buganda, les administrateurs communaux, les parlementaires, et d’autres leaders, pour parler de la situation politico-sécuritaire.

Parmi les défis qui hantent la population, ces responsables ont signalé notamment, des départs des habitants des communes Rugombo et Buganda vers la R. D. Congo, à la recherche du travail afin de pouvoir  nourrir leurs progénitures en cette période de la sécheresse qui a caractérisé toute l’année agricole, dans les deux communes. Ils ont signalé aussi la recrudescence de vols dans les ménages en donnant l’exemple du  vol de manioc en commune Buganda, et les vols dans les  ménages en commune Rugombo, suivi d’un phénomène de justice populaire envers les présumés auteurs.

Ce genre de vols se fait parler de lui dans les communes Murwi et Mugina, où on s’inquiète aussi des ex-adventistes, qui s’installent dans la clandestinité et sèment le désordre sur les frontières des communes  Mabayi, Mugina, Murwi et Rugombo, où ils prétendent attendre Jésus Christ.

En commune Bukinanyana, l’administrateur communal, M. Christian Nkurikiye a signalé sa crainte qu’il pourrait y avoir  de la famine suite aux commerçants qui s’approvisionnent en grandes  quantités de haricot et du maïs. Il a fait savoir  que le phénomène des bandits qui tendent des embuscades pendant  la nuit, est en train d’être éradiqué.

En commune Mabayi, l’administrateur communal, M. Nicodème Ndahabonyimana a signalé l’inquiétude liée aux hommes en mains armés, qui rançonnent les habitants des collines Rutorero, Gafumbegeti et Mukoma, à partir de la forêt de la Kibira sur  la frontière commune entre  la province Cibitoke et le Rwanda.

Il a dénoncé aussi l’exploitation illégale des minerais, dans la même forêt naturelle. Quant au gouverneur de la province Cibitoke, les administratifs à la base devraient rencontrer souvent la population pour savoir leurs problèmes, mais aussi la sensibiliser sur l’importance  des cultures de courte durée et la pratique d’irrigation  a-t- il précisé.

Concernant les ex-adventistes ou soi-disant laïcs, le gouverneur Bizoza a mis en garde tous les chefs des ; il les a exhorté de n’est plus les autoriser à s’installer dans leur entité administrative