• mar. Sep 27th, 2022

Vers la lutte contre le phénomène d’abandon scolaire qui tend à se généraliser

ByAdministrateur

Sep 14, 2022

RUYIGI, 12 sept (ABP) – Le gouverneur de la province de Ruyigi, Mme Emérencienne Tabu appelle toute la population de sa province à redoubler d’effort dans la lutte contre le phénomène d’abandon scolaire qui tend à se généraliser dans cette province.

Sanctionner les autorités administratives et les parents qui ne font pas un suivi régulier et rigoureux de leurs enfants pour leur inculquer l’amour de l’école sont désormais parmi les décisions prises pour améliorer le rendement pour l’année scolaire 2022-2023. Ces décisions ont été prises lors d’une réunion tenue le vendredi 9 septembre 2022, concernant les préparatifs de la rentrée scolaire de cette année scolaire en vue.

Au cours de cette réunion le gouverneur de la province de Ruyigi, a fait savoir que le problème d’abandon scolaire connait une ampleur plus inquiétante dans sa province et même au niveau de tout le pays. Elle a indiqué que la province de Ruyigi a connu un effectif de 17200 cas d’abandons scolaire et qu’elle occupe la 1ère place au niveau du pays au cours de l’année scolaire passée de 2021-2022.

Elle déplore cet état des lieux et avertit qu’un tel rythme freine le mouvement de sa province vers le développement.

Le directeur provincial de l’enseignement à Ruyigi M. Onésphore Nsabiyumva confirme que les abandons scolaires constituent le plus grand défi et que des mesures contraignantes doivent être prises et mises en exécution pour en finir avec ce problème.

Il entre-autre précisé que le taux d’abandons scolaire en province de Ruyigi pour l’année scolaire 2021-2022 passée est de plus de 14% et que cela équivaut à dire que sur 5 enfants qui commencent l’année scolaire au moins un d’entre eux abandonne l’école avant la fin de l’année.

M. Nsabiyumva a fait savoir que la conséquence de ce phénomène est que dans plusieurs écoles situées surtout sur la frontière avec la Tanzanie, certaines écoles sont entrain de fermer, n’ayant plus le nombre d’écoliers et élèves suffisants pour fonctionner.

Pour lui, il est grand temps que les enseignants, les administratifs ainsi que les parents puissent répondre de leurs manquements à l’encadrement des enfants sous peine d’amendes et de peines pour qu’ils se réveillent et participent activement à l’amélioration de l’éducation et de son rendement en cette province.

Face à cette situation, le gouverneur de Ruyigi, a donné des conseils et invite toute la population ainsi que tous les natifs de la province à la contribution pour que ce phénomène d’abandon scolaire cesse.  Ces deux autorités demandent aux autorités de la région de Kibondo en république unie de Tanzanie de continuer à décourager le mouvement des enfants et adolescents qui y vont pour la recherche de l’emploi.