• sam. Nov 26th, 2022

Le 1er ministre reçoit en audience le coordinateur résident du système des Nations Unies et le représentant résident du PNUD au Burundi

ByAdministrateur

Sep 29, 2022

BUJUMBURA, 28 sept (ABP) – Le chef du gouvernement, M. Gervais Ndirakobuca a reçu en audience mardi le 27 septembre 2022, le coordinateur résident du système des Nations Unies au Burundi ainsi que le représentant résident du PNUD au Burundi.

A la sortie des audiences, le coordinateur résident du système des Nations Unies au Burundi M. Damien Mama, a fait savoir qu’il venait féliciter le 1er Ministre pour sa nomination. D’autre part, c’était pour lui, une occasion de faire le point sur les activités du système des nations unies au Burundi ainsi que le partenariat qui existe entre le Burundi et le système des Nations Unies. M. Mama a par ailleurs indiqué que cette audience a été une occasion de recueillir les orientations du 1er Ministre, envers le système des Nations Unies,  sur la meilleure façon d’appuyer le Burundi dans la réalisation de ses ambitions de développement.

                                  De g à d, M. Gervais Ndirakobuca et M. Mathieu Ciowela

M.Mama a expliqué que la coopération entre le système des Nations Unies et le Burundi sera articulée autour de quatre priorités depuis Janvier 2023. Ces dernières seront consignées dans un document en cours d’élaboration qui sera signé fin décembre 2022, a-t-il dit.

La 1ere priorité sera la transformation du système alimentaire. Du moment que « la production alimentaire fait partie de la vision du président : chaque bouche doit avoir de quoi manger », selon lui. En 2ème position, le système des Nations Unies va appuyer dans l’amélioration du système de gouvernance, dans l’amélioration des services offerts.

La 3ème priorité est le soutien en matière de capital humain et la protection sociale, en ne laissant personne de côté dans l’offre des  services sociaux de base.

Enfin, selon M. Mama, le système des Nations Unies, va soutenir le Burundi en matière de résilience au choc. Etant donné que « le Burundi a connu de par son passé les chocs d’origine humaine, l’idée c’est de travailler avec les autorités de ce pays pour qu’ils ne puissent plus avoir des effets dévastateurs sur des populations et les communautés. Il n’est pas souhaitable que quand le pays fait un pas en avant le choc l’oblige à retourner deux pas en arrière », toujours selon M. Mama.

Quant au représentant résident du PNUD M. Mathieu Ciowela, il a indiqué qu’il est venu aussi féliciter le 1er Ministre pour sa nomination et se présenter à lui du moment qu’il était nouvellement nommé au Burundi.  M. Ciowela a fait savoir que leurs échanges ont été fructueux avec le 1er Ministre autour de la coopération entre Burundi et PNUD.

Concrètement, il lui a assuré  sa disponibilité de poursuivre ce qu’ont fait ses prédécesseurs en faisant même plus. Et cela, dans l’accompagnement du gouvernement du Burundi et de la population dans tous ces programmes importants qui visent les reformes et l’amélioration des conditions de vie de la population. Il n’a pas manqué d’ajouter que le 1er Ministre lui a prodigué des conseils pour le bon accomplissement de sa mission.