• jeu. Juil 18th, 2024

Poursuite des réformes de la politique monétaire et de change

ByAdministrateur

Déc 12, 2022

BUJUMBURA, 9 déc (ABP) – Le gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB), M. Dieudonné Murengerantwari a tenu vendredi 9 décembre 2022, un point de presse sur les mesures de politique monétaire et de change.

M. Murengerantwari a indiqué qu’à la fin du septembre 2022, le taux d’inflation dans les pays avancés s’est établi à 10,5% contre 4,6% enregistré à la même précédente.

Au niveau de la communauté Est Africaine, le gouverneur de la BRB a précisé  que le taux d’inflation a dépassé, dans la plupart des pays, le critère de convergence macroéconomique fixé à 8,0% ; tout en soulignant qu’en moyenne régionale,  à la fin d’octobre 2022, il s’est fixé à 13,5%.

Il a aussi signalé que dans sa mission de veiller à la stabilité des prix, la BRB suit quotidiennement l’évolution de cet indicateur macroéconomique, afin d’anticiper et de prendre des mesures appropriées. C’est pour cela qu’elle a entamé une série de réformes portant sur les marchés monétaires et de change dans le souci de renforcer la stabilité macroéconomique.

M. Murengerantwari a également signifié que les premières mesures ont été annoncées en date du 7 octobre 2022, lorsque la banque centrale a levé les restrictions sur les transferts instantanés en devises et la mesure de retrait d’agrément des bureaux de change. A la même occasion, la BRB a invité les anciens opérateurs dans le secteur et toute personne voulant y opérer à se faire enregistrer.

Selon lui, les deux mesures ont produit des effets positifs, en précisant qu’un mois après leur mise en œuvre, les transferts provenant de l’étranger ont augmenté de 115% sur les deux mois et le niveau des transferts instantanés en devises s’est accru de 529%.

Concernant la réouverture des bureaux de changes, le gouverneur de la BRB a déclaré que l’étape franchie est très appréciable. Il indiqué que 356 demandes de manifestation d’intérêt pour l’ouverture de bureaux de change ont été reçues et une réunion d’échanges avec les opérateurs dans ce secteur a été organisée en date du 18 novembre 2022, deux bureaux de change sont déjà agréés et l’analyse d’autres dossiers est en cours.

Selon toujours lui, dans la continuité des réformes de la politique monétaire et de change et dans le but de recadrer celle-ci, la BRB a pris la décision  de supprimer toutes les marges de change multiples appliquées sur les opérations de change telles que contenues dans la Circulaire N°02/RC/20 relative aux marges applicable par les banques commerciales sur les opérations de changes avec la clientèle, en les remplaçants par une marge unique de 2%, à partir du taux de change officiel publié par la BRB .Tout frais et commissions compris, cette marge ne doit pas dépasser 5%. Le refinancement spécial des secteurs porteurs de la croissance tel qu’indiqué dans les correspondances D1/1994/2019 du 30 octobre 2019 et D1/1066/2020 du 19 octobre 2020, a également été suspendu jusqu’à nouvel ordre, sauf  pour le secteur agro-pastoral.