• ven. Mai 24th, 2024

Descente de l’assistant du ministre en charge de la fonction publique à la société ITRAPACK

ByAdministrateur

Déc 19, 2022

BUJUMBURA, 14 déc (ABP) – L’ assistant du ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi, M. Déo Ruberintwari, en compagnie des hauts cadres de son ministère, a tenu mardi le 13 décembre 2022, une réunion avec les responsables de différents services de la société Itracom Packaging (ITRAPACK), située au quartier 9 de la zone Ngagara,  en mairie de Bujumbura, lors d’une descente qu’il a effectué à cette fin.

Dans une interview accordée à la presse, après avoir effectué une visite guidée à l’industrie fabricant des sacs d’emballages de différentes sortes, M. Ruberintwari a indiqué que l’objectif de cette descente est de mettre en œuvre les recommandations du gouvernement, d’organiser des descentes au niveau des sociétés privées, en vue d’échanger avec les responsables de ces sociétés sur la mise en œuvre du contenu du code du travail. C’est aussi dans le cadre d’encourager les investisseurs nationaux et internationaux, de créer les entreprises afin de soutenir le développement durable du pays. M. Ruberintwari a apprécié que la société ITRAPACK se conforme aux normes de travail national et international. Elle emploie aussi beaucoup des travailleurs.

Au cours de la réunion, l’administrateur directeur général de l’ITRAPACK, M. Sophonie Ngendakuriyo avait expliqué à l’assistant du ministre ayant le travail dans ses attributions et ses compagnons, que la société ITRAPACK fabrique  et vend, les sacs d’emballages de différents produits. Il a ajouté que cette société a commencé au mois de février 2022 et  elle emploie 734 employés, dont 282 femmes, soit 38% et 451 hommes, donc 62%. M. Ngendakubwayo a également indiqué que cette société paie des impôts et des taxes à l’OBR.  La société donne aussi des contributions au sein de l’INSS, pour la sécurité sociale ses employés et pour la pension complémentaires.

Il n’a pas manqué de préciser que les ouvriers de l’ITRAPACK sont obligés de travailler 24 heures, donc jour et nuit, en deux équipes, du lundi au samedi, chaque  ouvrier doit travailler 40 h par semaine et l’entreprise peut produire 64.000 sacs par jour, a-t-il signifié.

Cependant, il a signalé le problème de manque d’équipements nécessaires, résultant de la rareté des devises nécessaires pour leur importation. M. Ngendakubwayo a saisi l’occasion pour demander au gouvernement du Burundi, de soutenir les sociétés privées, en vue d’améliorer la qualité des services prestés surtout la distribution des sacs à travers tout le pays et diminuer le trajet des commerçants qui importent les sacs de l’extérieur du pays et la recherche des marchés dans les pays voisins en vue de soutenir le développement durable du pays. Notons que cette société est l’une de blanche de la société internationale Trading  Company(ITRACOM).