• jeu. Juil 25th, 2024

La famille présidentielle organise une prière d’action de grâce à l’ occasion des fêtes de fin d’année

ByAdministrateur

Déc 27, 2022

KIRUNDO, 27 déc (ABP) – La famille présidentielle s’est jointe depuis  lundi le 26 décembre 2022 à la population de la province Kirundo (nord du Burundi) et aux cadres du pays pour la prière nationale d’action de grâce de six jours qui se déroule au chef-lieu de la commune Vumbi sous le thème  » le bon serviteur est toujours protégé par la main de Dieu », a-t-on constaté sur place.

Les cérémonies ont étés ouvertes par une messe qui a été célébrée à la paroisse Gasura par l’évêque de Muyinga, Mgr Joachin Ntahondereye.

Après la messe, ils se sont  rendus au stade de la commune Vumbi où la première dame du pays, Mme Angeline Ndayishimiye a ouvert les activités par une prière, dans laquelle elle a remercié Dieu pour avoir préservé le Burundi au cours de cette année 2022. Elle a particulièrement remercié le Tout puissant qui a donné de la pluie au Burundi au moment où on commençait à implorer sa bonté suite à un déficit hydrique qui s’annonçait. Actuellement tout le pays est arrosé  par la pluie, s-est-elle réjouit.

Dans sa prédication du jour, le  chef de l’Etat s’est focalisé sur les saintes écritures dans Actes 9:36-39 où il a parlé de la personne biblique du nom de Tabitha qui était simple mais très dynamique dans ses actes louables et aimait à servir les vulnérables, elle a fini par être sauvé de la mort par Dieu.

Le président Ndayishimiye a indiqué que le Burundi a été secoué par les conflits mais, que par après Dieu a sauvé les Burundais afin qu’ils puissent réhabiliter ce qui a été endommagé, et habiter dans un pays de lait et de miel. Il a indiqué que les Burundais sont sur le chemin de bonheur mais, qu’ils doivent avoir la foi en Dieu, chemin obligé, par lequel on ne peut pas reculer.

Le président de la République n’a pas mâché ses mots disant que certains ne veulent pas continuer ce chemin, voulant même reculer en arrière. Il a souligné que ce sont ces gens qui sont là pour handicaper le développement du pays. D’où il a exhorté la population en général et les cadres en particulier d’honorer leurs engagements et servir le pays en vue d’arriver au développement durable et inclusif.

La journée a été clôturée par la louange guidée par le président de la République avec la chorale Komeza Gusenga.

Au 1er plan, le couple présidentiel (à droite) et le vice-président (à gauche)