• lun. Juil 15th, 2024

Le Projet Participation Citoyenne et Prévention des Conflits, PCPC Birandaba, satisfait de ses réalisations

ByAdministrateur

Jan 2, 2023

NGOZI, 30 déc (ABP) – Le Consortium ACORD-Burundi, Association des Femmes d’ Affaires du Burundi (AFAB) et l’Association des Femmes Artisans de Paix (FAP) procède depuis samedi dernier, à l’évaluation des activités réalisées depuis 2021 par le Projet Participation Citoyenne et Prévention des Conflits, PCPC Birandaba.

Il s’agit, selon Patrice NsabaYezu, Coordonnateur National du Projet, de voir les actions réalisées, l’expérience acquise en matière de la bonne gouvernance, le développement durable et les droits humains et rectifier le tir s’il le faut par un nouvel appui méthodologique pour davantage de résultats positifs dans la communauté. Quatre critères sont évalués en l’occurrence l’efficacité, l’efficience, la pertinence et l’impact.

A travers les structures communautaires inclusives initiées par ACORD Burundi dans les communes de Mwumba, Nyamurenza et Marangara, le Projet PCPC Birandaba intervient sur 7 piliers de la sécurité humaine. Il s’agit de la sécurité physique,  alimentaire, sanitaire, environnemental, politique, économique et communautaire. Les témoignages sur l’impact positif de ce volet sont éloquents. A Mwumba par exemple, le Secrétaire Exécutif Permanent de la commune, Sylvain Nsengiyumva a fait savoir que les activités des  groupements collinaires des 7 sécurités humaines ont nettement amélioré le bien-être des populations et les relations entre les habitants et l’administration.

Selon lui, cela se fait voir surtout au niveau de l’hygiène et l’assainissement, la diminution sensible des litiges dans les ménages et la réduction des affaires en justice. Même son de cloche a Marangara ou les structures communautaires de l’ACORD Burundi ont  visiblement  contribué à la protection de l’environnement. L’Association des Femmes Artisans de Paix intervient quant à elle sur les communes de Nyamurenza, Marangara et Tangara. Les Groupements d’ Action Positive, GAP  formés dans le cadre des Cercles de Paix et de Développement ont initié des projets sociaux et de Développement.

A Nyamurenza, Tangara, comme à Marangara, les GAP ont des champs modèles de manioc à  très haut rendement, soit  100kg de manioc par bouture. A Tangara, Gatente Helemegilde, président du GAP Indangazamahoro, fait savoir que des champs modèles de manioc inspirent les coopératives Sangwe.

Selon lui, la nouvelle technique de culture de manioc est aussi sollicitée dans la province voisine de Karusi ou les GAP de Tangara comptent aller la vulgariser.  Une fois la production devenue excessive, les trois GAP de Tangara prévoient vulgariser les techniques de transformation et de conservation de la farine de manioc.  Il existe aussi à Nyamurenza, un projet initié par le GAP des services déconcentrés communaux qui s’est  proposé de soutenir la scolarisation des enfants Batwa.

A travers les projets Ntugatare munda, Mvurankuvure, les animateurs de l’AFAB participent activement à la prévention et résolution des conflits au sein des ménages. Mme Bukuru Gabdiose de Nyamurenza est,  par exemple, parvenue à assainir le climat au sein de son ménage avec son mari,  mais aussi, aidé ses voisins à bien cohabiter. La méthodologie utilisée est basée sur des contes, racontés et cercles restauratifs.  L’AFAB intervient également sur la commune Ngozi  à travers les groupements des femmes entrepreneures.  Mme Jeannette  Manirakinga, une des femmes entrepreneures de Ngozi a fait savoir que l’encadrement de l’AFAB a leur a permis d’améliorer sensiblement la gouvernance des affaires. Les femmes d’affaires sont aujourd’hui concertées par l’administration avant la prise de toute décision.