• jeu. Juil 18th, 2024

Deux ministres animent conjointement une réunion à Ngozi

ByAdministrateur

Jan 13, 2023

NGOZI, 12 jan (ABP) – Le Ministre de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique et celui de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi ont effectué une descente le mercredi 11 janvier 2023  en province Ngozi où ils ont animé conjointement une réunion à l’intention des différents responsables des services publics et privés œuvrant à Ngozi.

Les deux ministres ont fait savoir que ces descentes interviennent dans le cadre des injonctions du Chef de l’Etat aux membres du gouvernement pour être à l’écoute de la population.

Pour le président de la République, il faut que la population se rencontre pour échanger sur les défis pour tenter d’y trouver des pistes de solutions, mais aussi, il faut qu’elle soit informée sur le fonctionnement des ministères.

Le Ministre de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique François Havyarimana a d’abord fait savoir qu’il s’agit de la première fois que les réunions soient organisées de telle sorte que les citoyens qui ont des questions puissent venir les poser publiquement.

Il s’agit pour lui d’une autre façon plus participative de diriger un ministère. Concernant l’insuffisance des bancs pupitres dans les écoles, il a fait savoir que depuis l’an dernier, le gouvernement vote un budget pour l’achat des bancs pupitres qui est accordé aux Directeurs Communaux de l’Enseignement. Le problème selon lui,  est qu’il y a des Directeurs qui n’ont pas utilisé ce budget suite à leur incompétence.

S’agissant du matériel didactique, le ministre Havyarimana a précisé que le ministère a un programme échelonné d’octroyer des livres aux élèves des établissements publics et privés. Actuellement, c’est le tour de la troisième fondamentale. Il a mis en garde les Directeurs qui seront coupables de la mauvaise gestion de ces livres, annonçant qu’une commission de contrôle sera prochainement mise sur pied.

Le ministre François Havyarimana a été très sévère à l’endroit des chefs d’Etablissements qui n’ont pas encore délivré les  diplômes pour les années antérieures. Ceux qui n’ont pas encore délivré les diplômes de 2021 et avant doivent être directement limogés, selon lui, tandis que ceux  qui n’ont pas délivré les diplômes de l’an dernier ont un délai de grâce de 15 jours. Le ministre François HavyarImana a relevé également des injustices dans le recrutement des bénévoles et des vacataires.

Les mêmes injustices se sont observées dans la révocation des enseignants du fait des règlements de compte entre le Directeur et son employé. Il a recommandé  aux directeurs de bien traiter les dossiers administratifs d’une manière correcte conformément à la loi.

Au cas contraire, il sera question d’application de la loi d’action récursoire. Le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, Deo Rusengwamihigo est revenu sur la politique d’ harmonisation salariale équitable. Il fait savoir que cette politique avance bien et que tous les fonctionnaires de l’Etat seront désormais régis par le Statut Général des Fonctionnaires pour éviter les disparités salariales qui se sont observées dans le passé.

Il s’est réjoui de la bonne collaboration entre l’Etat et les syndicats. Beaucoup de questions ont été posées. Elles étaient surtout axées sur la valeur des diplômes obtenus en cours d’emploi, la décentralisation du guichet unique qui n’en est pas une, la gestion des prêts bourses etc.