• sam. Déc 2nd, 2023

Ouverture au sénat de la session parlementaire ordinaire d’avril 2023

ByAdministrateur

Avr 4, 2023

GITEGA, 3 avr (ABP) – Le président de la chambre haute du parlement burundais, M. Emmanuel Sinzohagera, a procédé, lundi le 3 avril 2023, à l’ouverture des activités de la session parlementaire ordinaire d’avril 2023.

Dans son allocution de circonstance, il a dressé le bilan des réalisations des sénateurs durant les vacances parlementaires. A cet effet, M. Sinzohagera en a cité, entre autres, le recueil des préoccupations de la population, la sensibilisation de celle-ci sur la sauvegarde de la paix et de la sécurité, la nécessité des travaux de développement communautaire, l’adhésion de la politique au planning familial, la protection de l’environnement et l’augmentation de la production agricole.

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, les sénateurs ont répondu présents aux différentes festivités organisées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. En marge de ce qui précède, il a annoncé 12 projets de loi envoyés par le gouvernement burundais  qui feront objet d’analyse et d’adoption par les sénateurs durant cette session. Parmi ces projets de loi, il a cité notamment le projet de loi portant révision du code minier du Burundi, le projet de loi portant révision du statut d’avocat et le projet relatif à l’exemption des visas pour les détenteurs des passeports diplomatiques, de service et spéciaux entre le gouvernement de la République du Burundi et le gouvernement du royaume du Maroc, signé à Rabat.

Avant de clore, M. Sinzohagera a interpellé les sénateurs de rester aux côtés de leur électorat et d’œuvrer en conformité avec les prescrits du Gouvernement responsable et laborieux, pour conduire le peuple burundais sur la voie de la révolution. Il leur a également demandé de sensibiliser la population sur la préservation de la culture et des mœurs burundaises, arguant que la bonne éducation de la jeunesse en dépend.

Les cérémonies d’ouverture au sénat de la session parlementaire d’avril 2023 se sont déroulées à l’hémicycle  de Gitega (centre du pays), et ont vu la présence des diplomates accrédités au Burundi, du gouverneur de la province  Gitega et des hauts cadres de l’État dominés majoritairement par des résidents de Gitega.