• jeu. Juil 25th, 2024

Réunion du comité de pilotage de la plateforme provinciale de la sécurité alimentaire et de nutrition

ByAdministrateur

Mai 9, 2023

MAKAMBA/CANKUZO, 6 mai (ABP) – Le Secrétariat Exécutif Permanent de la Plateforme Multisectorielle de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition (SEP/PMSAN) avec l’appui de l’UNICEF a réuni le jeudi 4 mai 2023, le comité de pilotage de la Plateforme Provinciale de la Sécurité Alimentaire et de  Nutrition (PPSAN) des provinces Makamba et Cankuzo, pour la présentation du projet de prévention de la malnutrition chez les enfants, adolescents et les femmes au Burundi, qui sera exécuté sur une période de 4 ans.

En province Makamba, le secrétaire permanent de la PMSAN, M. Célestin Sibomana a indiqué que le projet a été conçu pour réduire, entre autres, le retard de croissance des enfants qui s’élève aujourd’hui à 55 %. Il a demandé aux participants de contribuer pour diminuer le taux de malnutrition dans la province et de faire une coordination efficace pour que le projet laisse un impact positif. Cela en éduquant la population à changer leur habitude nutritionnelle pour que les enfants soient soumis à un régime alimentaire équilibré. Quand chacun va comprendre son rôle, les tendances vont chuter, a-t-il articulé.

                                                                 2e de droite à gauche, Mme Corine Karikurubu

Le conseiller socioculturel du gouverneur, M. Prosper Bizimana a souligné que la province fera de son mieux pour pérenniser les acquis du projet et que tous les acteurs dans la sécurité alimentaire et nutrition seront impliqués dans le projet.

Par ailleurs, en province Cankuzo, Mme Corine Karikurubu du SEP/PMSAN explique elle aussi que ce projet a été conçu pour améliorer la nutrition des femmes enceintes. Le cerveau de l’enfant soufrant de la malnutrition, ses neurones et d’autres parties du corps fonctionnent mal et l’enfant peut mourir d’un moment à l’autre s’il s’agit de la malnutrition aiguë, a-t-elle indiqué.

Selon Mme Karikurubu, la lutte de ces maladies demande une synergie des différents secteurs de la vie du pays. Et de préciser que les enquêtes menées en 2020 montrent que les provinces de Cankuzo, Kayanza, Makamba, Mwaro, Muramvya, et Rutana font face aux problèmes du retard de croissance beaucoup plus que d’autres, d’où ce projet sera mis en œuvre dans ces provinces. Elle a spécifié que la province Cankuzo présente 59,1% au district sanitaire de Cankuzo et 56,1% au district  sanitaire de Murore. Signalons que le coût dudit projet est estimé à plus de 14 millions dollars américains.