• lun. Juil 22nd, 2024

L’irrigation collinaire en saison sèche, une des stratégies pour juguler l’insécurité alimentaire, selon le premier ministre

ByAdministrateur

Mai 19, 2023

GITEGA, 11 mai (ABP) – Le premier ministre burundais, M. Gervais Ndirakobuca, a émis un espoir d’une récolte abondante des cultures vivrières de la saison culturale B et a émis une série de stratégies pour augmenter davantage la production agricole de la saison culturale suivante.

C’était, jeudi, le 11 mai 2023, dans les enceintes de l’école paramédicale de Gitega (centre du pays), lors d’une réunion qu’il a organisée à l’intention des responsables administratifs et agricoles issus de toutes les provinces et les communes de tout le pays, sur l’évaluation de la saison culturale B et les préparatifs de la saison culturale C.

Dans leurs exposés, les directeurs provinciaux de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, DPEAE, ont laissé entendre que la bonne récolte attendue de la saison culturale B aura résulté de l’implication active du gouvernement burundais qui a rendu disponible à temps les intrants agricoles (engrais minéraux, semences sélectionnées, les produits phytosanitaires).

A son tour, le premier ministre burundais leur a rétorqué par des mots de félicitations et d’encouragement pour le dévouement qu’ils ont manifesté, dans l’encadrement des agriculteurs. Il a saisi occasion pour leur demander de sensibiliser la population à gérer rationnellement cette récolte. Il s’est inscrit en faux contre les commerçants qui rivalisent à rafler et stocker ces produits vivriers quitte à spéculer sur leurs prix de vente. Il leur a mis en garde, arguant que quiconque sera attrapé dans cette sale besogne verra son stock saisi et livré aux vulnérables.

S’exprimant sur la saison culturale C, le premier ministre Ndirakobuca, a recommandé les participants à la réunion, de sensibiliser la population sur l’exploitation des marais voire les collines par l’irrigation. Il a intimé l’ordre à tous les ménages burundais à disposer d’un champ agricole de 20m sur 10m, pendant la saison sèche, et de l’irriguer pour éviter l’insécurité alimentaire pendant cette période. Un ordre pareil a été donné aux administratifs, aux forces de l’ordre et aux agronomes provinciaux et communaux de veiller à la stricte application de cette mesure. Par ailleurs, il a recommandé la protection des surfaces cultivables des collines par le traçage des courbes de niveau, la protection des berges des rivières pour éviter leur débordement dans champs des marais.