• lun. Juil 15th, 2024

Appel à l’honnêteté des multiplicateurs des semences

ByAdministrateur

Juin 11, 2023

KAYANZA, 9 juin (ABP) – Les multiplicateurs des semences sont recommandés de distribuer des semences de bonne qualité, sinon ils seront radiés de la liste des multiplicateurs des semences et se chargeront des dédommagements à l’endroit des agriculteurs qui auront bénéficié des semences de mauvaise qualité.

C’est un appel du directeur des inspections régionales semencières, M. Evariste Hakizimana,  à l’occasion d’une formation de trois jours qui a été organisée par l’Union des Eglises Baptistes du Burundi conjointement avec l’association Dutabarane, depuis lundi le 5 juin, à l’intention des multiplicateurs des semences de Kayanza et aux autres agriculteurs qui veulent les rejoindre.

Au cours de ces enseignements, le directeur des inspections régionales semencières au sein de l’office national de contrôle et de certification des semences (ONCCS), M. Evariste Hakizimana, a fait savoir que le pays ne compte que 1 151 multiplicateurs de semences et qu’il s’avère nécessaire que d’autres soient formés et agréés afin

d’accroître la production.

S’adressant à ceux qui désirent adhérer à la famille des multiplicateurs des semences, il les a interpellés pour travailler conformément à la loi surtout en évitant de distribuer des semences qui ne remplissent pas les normes. Une fois cette faute commise, les multiplicateurs des semences, concernés, seront radiés de la liste et devront s’acquitter des dédommagements à l’endroit des agriculteurs qui auront bénéficié de ces semences de mauvaise qualité.  Pour éviter cela, M. Hakizimana a indiqué que l’ONCCS défendra toujours l’intérêt des agriculteurs surtout en veillant à la qualité des semences distribuées. Ainsi, il a appelé les nouveaux multiplicateurs des semences à se confier à l’ONCCS afin qu’ils travaillent en étroite collaboration pour augmenter la production.

Du côté du bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage à Kayanza, le directeur de ce dernier, M. Adelin Niyonsaba, a proposé aux multiplicateurs des semences et à ceux qui veulent les rejoindre, de s’intéresser à d’autres cultures au lieu de la seule culture de pomme de terre.